Causeries d’après matchs : Fédérales et Séries

0

Poule 3
Lavaur 12-15 Saint-Jean-de-Luz
Alexandre Martinez (président Lavaur) : « Un pied en fédérale 2… »
C’est un très mauvais résultat pour nous. Au vu de notre classement actuel, c’est une vraie contre-performance à domicile. Nous sommes dans une situation très difficile, nous avons a minima un pied en Fédérale 2, très loin de nos objectifs de début de saison. C’est évidemment une immense déception pour tout un club. Nous avons tous le moral atteint, joueurs, staff, bénévoles et supporters. A moitié saison, en tablant et en investissant sur une approche différente de l’équipe avec Nicolas Hallinger, nous étions optimistes. En battant Langon puis en faisant un match correct à Périgueux, l’espoir était de mise. Il ne faut pas minimiser la victoire de notre adversaire du jour, Saint-Jean-de-Luz, qui est une très belle formation, comparable à la nôtre mais que nous n’avons pas su dominer. La victoire était indispensable à domicile pour souffler un peu et ce score est donc une très grosse déception. Le rugby et le sport en général procurent des sensations heureuses comme extrêmement douloureuses, je pense en particulier à toutes les personnes qui s’investissent au club pour son dixième anniversaire en Fédérale 1 qui plus est. Sur le plan du rugby, nous effectuons une très mauvaise première mi-temps. Nous manquons cruellement de réalisme et notre jeu au pied contre le vent est déficient. Le schéma de jeu mis en place n’a pas été appliqué et respecté et nous avons quelque part fait briller notre adversaire en lui rendant beaucoup de ballons contre le vent. Nous avons réellement joué à notre niveau durant vingt minutes et logiquement cela n’a pas suffi. Il reste désormais 5 matchs à disputer dans cette poule très particulière. Tant qu’il y a de l’espoir et des résultats à accrocher, notre combativité et notre esprit de compétition doivent nous faire réagir afin que l’on ramène nos deux pieds en Fédérale 1 d’ici la fin de la saison. Nous ne sommes pas résignés car le sport et la compétition sont remplis de rebonds qu’il faudra être capable de transformer.

Hendaye 24-21Rodez
La réaction de Julien Baron (Rodez) après le match, en vidéo, avec notre confrère Radio Temps Rodez.
https://www.facebook.com/photo.php?v=470913923012592

Rodez recevra Lavaur le 16 février prochain. Poule 12
Vallée du Girou 12-8 Pamiers
Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou) : “On garde un œil ouvert”
Les joueurs ont fait le match qu’il fallait, dont ils sont capables, ce que l’on sait déjà depuis longtemps avec Stéphane Robert. On a subi en début de match, en encaissant une pénalité. Puis on réagit bien, et on marque un essai. Puis un deuxième plus chanceux. Une pénalité qui tape le poteau, on suit bien et on marque. Mais la chance sourit aux audacieux paraît-il. En deuxième mi-temps, c’était assez tendu, avec une bonne générale à l’ancienne, devant la tribune. Pamiers était sûrement vexé, et ne s’attendait pas à perdre ici. Ce que m’a confirmé leur coach après le match. Cette victoire nous permet d’avoir un œil ouvert. La victoire de Muret la semaine dernière contre Prades montre aussi qu’avec de l’envie, on peut y arriver. De toute façon, à part Castelnaudary, Prades et Côte Vermeille, qui sont très équipés et plus solides que tout le monde, on peut accrocher les autres équipes. C’est pour ça que j’y crois encore.

Poule 13
Pays de Roquefort 7-15 Saint-Gaudens
Anthony Castets (Saint-Gaudens) : “On a fait l’essentiel”
Les conditions étaient difficiles même si le terrain était tout à fait correct et jouable. Ils sont derniers et n’ont remporté aucun match donc ils voulaient nous accrocher. Ils nous ont un peu bousculés devant en première mi-temps en inscrivant un essai sur ballon porté et en étant à la limite dans les regroupements. Nous sommes menés 7 à 6 à la pause mais nous revenons avec de meilleures intentions, une bonne occupation et alternance au pied. Quelques jeunes sont rentrés et ont essayé de mettre du rythme. On a ainsi obtenu pas mal de pénalités bien converties par notre buteur en réussite. On a assuré l’essentiel mais il le fallait. Cette deuxième victoire d’affilée nous permet d’avoir notre destin entre les mains pour le maintien puisque nous allons recevoir deux concurrents directs : Grenade et Bizanos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here