Causeries d’après matchs : Fédérales

0

Poule 4
Mauléon 21- 11 Blagnac

Eric Gardet (entraîneur de Blagnac) :
On est resté dans le bus en première mi-temps ! On prend deux essais, on joue à quatorze et après on fait rentrer du sang neuf. Mais on court après le score et on fait beaucoup de fautes de mains. En plus, on loupe des pénalités faciles, ce qui au moins, nous aurait permis de ramener le bonus défensif. Cette première mi-temps nous a été fatale, on a joué à l’envers, et ça se paye cash. Poule 5
Agde 35-31 Villefranche-de-Lauragais
Julien Sidobre (co-entraîneur Villefranche-de-Lauragais)
C’était un bon match entre le premier et le second. Ce fut un mano a mano et un chassé-croisé toute la rencontre avec des buteurs très en réussite, ce qui explique l’ampleur du score. Nous avons eu la possibilité de gagner en fin de match alors que nous sommes à deux mètres de leur ligne et sommes pénalisés. C’était un test pour nous, j’avais dit aux garçons que cela s’apparentait à un match de phase finale. En plus notre 8, Nicolas Berdja était absent, malade et notre capitaine Julien Patey, décidément peu verni cette saison, s’est fait une acromio en début de match. Malgré ce, le groupe a su réagir et répondre présent. C’est une défaite constructive même si il reste du boulot. Cela faisait plaisir également de jouer sur un bon terrain. Avec les reports, on avait peur d’un manque de rythme mais ça allait car on a compensé pendant cette période délicate le manque de matchs par du bon travail physique. Maintenant, nous devons faire le plein lors de nos trois prochaines réceptions : Quillan, Le Pontet et Leucate.

Poule 7
Graulhet 21 – Fleurance 9
Renaud Gély (entraineur Graulhet) :
C’est vrai qu’on a l’impression d’avoir marqué les esprits grâce à ce succès. Le chemin est encore long et il faut continuer à prendre les matchs les uns après les autres. Nous craignions cette réception de Fleurance et nous avons répondu présent. Fleurance n’avait pas joué depuis un mois et avait tout son effectif. Mon groupe était au contraire diminué par des blessures et la suspension de Sébastien Pagès. Nous avons été opportuniste et on a fait le boulot. L’investissement des joueurs paye et c’est très bien. Nous mettons notre adversaire du jour à 19 points car c’était un véritable 32èmes de finale. On peut donc dire que nous validons notre ticket pour les 16èmes de finale. Cette saison, les résultats sont positifs pour notre 3ème année en Fédérale 2. Le groupe vit ensemble depuis trois ans avec des petites touches de recrutement chaque année. Des joueurs d’expérience viennent amener leur vécu professionnel. L’amalgame entre les jeunes et les anciens est très positif. Encore hier, 3 juniors ont démontré un très bel état d’esprit. Le staff s’attache tout d’abord à avoir une bonne défense ce qui est primordial en Fédérale 1. En 13 matchs, nous n’avons encaissé « que » 12 essais. Notre groupe est bâtit sur cette aspect défensif primordial. On marque moins d’essais qu’en début de saison mais l’attaque se retrouvera lorsque les terrains seront plus secs, le jeu pratiqué sera décisif pour les phases finales. On demande avant tout aux garçons de prendre du plaisir, les résultats suivront.

Saverdun 20-16 Boucau-Tarnos
Eric Mercadier (entraîneur Saverdun)
Seule la victoire est belle. Mais qu’ il est dur ce rugby d’hiver, où il est difficile de jouer et de s’entraîner correctement. Surtout quand tous les matchs sont à la vie, à la mort où une défaite à domicile t’enlève toute chance de qualification, voire pire, te met en difficulté pour le maintien. Dans ces conditions, les joueurs sont tendus, ont du mal à se libérer, à avoir du plaisir sur le terrain même, ce qui donne des matchs âpres, indécis. Mais le plus important c’est la victoire. Maintenant il nous reste deux gros matchs à domicile, Gaillac et Morlaas, où là aussi, la défaite sera interdite. Et puis trois déplacements où il va falloir prendre le plus de points possibles. Je félicite les joueurs pour leur courage et leur abnégation. Mais attention, il va falloir “en avoir” jusqu’à la dernière journée .

Poule 8
Arcachon 12-19 Saint-Sulpice-sur-Lèze
Diego Garcia (2ème ligne USSS)
Enfin une victoire à l’extérieur, on peut dire qu’on l’a attendue, car on courait après depuis longtemps. On ne sort pas notre meilleur match de la saison en plus. Depuis quelques temps, à cause des intempéries, chacun est obligé de s’entraîner sur place, et il a été difficile de se préparer collectivement. On a bricolé en fait. Au final, je crois que c’est ce qui nous a permis d’aller chercher cette victoire, plus à l’envie. On déplore quelques pépins de santé, mais l’effectif est assez large. Ce qui permet de faire tourner. Il faudra reconstruire vite car si cette victoire nous replace bien au classement, il faut absolument confirmer ce dimanche contre Saint-Médard à la maisonVoir les meilleurs moments du match en vidéo

Orthez 25-16 Tournefeuille
Sébastien Dupuy (entraîneur Tournefeuille)
Après un bonne entame de notre équipe, une pénal’touche en notre faveur est bien contrée par Orthez, nous prenons un contre qui nous fait encaisser un essai contre le cours du jeu. Malgré ce, une bonne défense de Tournefeuille et nous ne sommes menés à la mi-temps que 15 à 9. Orthez s’appuie sur une bonne mêlée pour reprendre l’initiative et mettre du mouvement. Ils inscrivent deux autres essais : un sur mouvement collectif et l’autre sur pénal’touche. Nous arrivons à mettre la main sur le ballon pour marquer en fin de match et annuler le bonus offensif de Orthez. Très bonne prestation de notre équipe chez le leader avec un comportement exemplaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here