Caraman : le bouclier est en forme…lui

0

“Je pense que l’on a une petite baisse de régime au niveau de la forme physique de l’effectif. C’est la reprise des vacances mais ça n’explique pas tout” c’est en ces termes que Philippe Pradel, co-entraîneur de Caraman, expliquait la défaite d’un petit point à domicile de son équipe face à Puylaurens dimanche. il rajoute : “Sur l’ensemble du match on fait de bons mouvements mais on est à court physiquement. Puylaurens mérite de gagner ce match, ils ont été plus complets que nous dans le jeu. Ce faux-pas ne nous arrange pas, donc maintenant, il faut se remettre en forme physiquement et se remobiliser. “

Pour retrouver la forme du début des saison, nul doute que les joueurs vont bien transpirer à l’entraînement. Mais pas seulement. A l’instar du “Michel” de Villefranche-de-Lauragais dont nous vous parlions hier, Caraman a un trophée spécial pour la pompe à vélo du week-end. Un comité interne, celui de La Rassègue (scie en patoi), qui après élections ouvertes sur le site du club, décerne le bouclier de…Burnus. Le vainqueur repart avec, et doit rester collé à lui toute la semaine, sous peine d’une amende ou d’un gage. Il ne fait donc pas bon être élu en général, et encore moins juste avant les fêtes.

Jean Marc Adam, dit “Jean Jean” a été le malheureux distingué : “A Reyniès, j’ai marqué un essai après une percussion sur… les poteaux. Du coup, j’ai été élu haut la main. J’ai gardé le bouclier pendant 15 jours !”. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bouclier l’a suivi partout ! Un bon moyen pour conserver la forme ? Pas si sûr, jugez-en par vous même. Grâce aux photos envoyées par Jean Jean, le deuxième ligne du club, pas rancunier, que l’on remercie au passage.

Quelque chose nous dit que la photo du prochain vainqueur nous sera envoyée anonymement. A suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here