Billet d’humeur RugbyAmateur – Série noire cousue de fil blanc 

0
Il y a quinze jours, déjà et à peine, nous évoquions le « Je vais te brûler, mangeur de bananes » sorti de la bouche de Ludovic Radosavlevic, entré dans une colère noire, en plein match. Nous savons désormais que nous le retrouverons dans 26 semaines, pour les phases finales peut-être… blanchi. Pardonnez notre humour, noir, mais avouez que le rugby se passerait volontiers de ces histoires de racisme. On a suffisamment à batailler avec l’homophobie et le sexisme, vous ne croyez pas ?
Le problème, car il y a un problème, c’est que ce racisme quasi-banalisé s’est généralisé depuis longtemps. La grosse dérive du « Rado » a provoqué l’émoi. Mais quid de tous ces actes et paroles anonymes, autour des mains courantes et pas toujours propres du rugby d’en bas. Notre société devient plus violente, et le rugby, sport populaire, suit le mouvement. Fort heureusement, notre sport peut s’enorgueillir d’être réactif, solidaire, voire exemplaire. Les 26 semaines prononcées à l’encontre du demi de mêlée de Provence sont uniques en effet. Aucun sport n’avait agi ainsi jusqu’alors. Tout rugbyman qui voudrait paraphrasé…mour, sait à quoi s’en tenir désormais. Il connaît le tarif.
Ah, ces idées noires qui nous plongent dans « un monde d’imbéciles » comme l’a dit Pierre Mignoni. Car oui, deux semaines après l’affaire « Rado », c’est l’affaire Bamba qui sort du bois avec le LOU. Le pilier international a été victime d’insultes racistes sur le compte instagram du club. Le manager rhodanien a clamé avec force qu’on ne touchait pas à la couleur de peau. Triste de devoir le rappeler en 2021. Mais à ce courageux supporter resté anonyme derrière son écran pour déverser sa marée noire, on a envie de lui poser une question : que diras-tu, oui, on va se te tutoyer puisque tu es un être censé… pardon sans c…. Que feras-tu donc, quand Woki prendra un ballon en touche, le donnera à Bamba pour créer un point de fixation avec Haouas, suivi d’une sautée de Ntamack, pour Wakatawa, bien soutenu par Fickou, qui enverra Teddy Thomas à l’essai, en finale de la Coupe du Monde ? Seras-tu heureux pour l’équipe de… France ? Ou vas-tu vas broyer du noir à l’idée d’un tel scénario ? Tu préfèrerais, « âne » en pas douter, que Dupont donne à Cros pour décaler Vincent, avant une grosse percu d’un Marchand, de rêve. La différence, c’est qu’une très, très grande majorité de gens, quelque soit leur origine ou couleur de peau, poussera derrière le XV de France. Tu vois, la différence, elle est simple en fait.
demba bamba sunday times
Demba Bamba (©photo Sunday Times)
« C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit la mal », avait écrit le philosophe Fernand Schwartz. Alors, on va laisser ton cerveau pas très lourd, bricoler de nouvelles idées black et d’équerre, faire un tour à Noirmoutier ou à Nègrepelisse, partir en vacances au Montenégro, et te laisser le rôle du mouton noir. Nous, la majorité donc (si, si on insiste !), on va te blacklister de RugbyAmateur, et du rugby en général en fait, car notre maison est ouverte à toutes et tous, même aux All Blacks, mais pas aux rageux homophobes racistes sexistes qui culminent à 10 sur l’échelle des décérébrés.
Ne t’inquiètes pas, on t’enverra un beau colis avec du chocolat Banania, du riz Oncle Ben’s, mais aussi un DVD de Django, histoire de réfléchir, et on le fera à l’occasion du Black Friday tiens. On te le fera même livrer par Ryno Pieterse « Pan », le fou volant ! L’autre intellectuel du weekend. Mais si, c’est le deuxième ligne castrais, celui qui a craqué complet samedi, sur un plaquage en planche lancé à 30km/h, qui nous a tous mis sur Lucu (Même Chabal, c’est dire !). Le sud Af devrait avoir du temps libre dans les semaines qui viennent. Combien ? Entre les 5 données à Skelton pour sa brave manchette et les 26 infligées à Rado pour sa prose fruitée, la Commission de Discipline va (encore) avoir du travail. Et un cas de conscience en forme de sujet philosophique : la violence physique équivaut-elle à la violence verbale ? Vous avez deux heures. Soyez bons car les parents ont peur de mettre leurs enfants au rugby après ça. On peut le comprendre…
Signé Jonah Lomu #rugbyamateur #espritrugby

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here