4ème Série – Rien ne dévie Roquettes

0

Jean-Claude Di Fusco, quelle belle performance que d’aller gagner à Saint-Jean-du-Falga dimanche dernier !
Oui, et c’était un super match en plus. On perd 15 à 6 à un quart d’heure de la fin, mais les joueurs ont tout donné, jusqu’au bout. Au moment où l’adversaire baissait de ryhtme. On est revenu au score, on marque un essai, puis un drop…de notre troisième ligne ! C’est une grosse satisfaction car on avait perdu le match aller sur tapis vert car on avait mal géré la suspension d’un joueur après un report de match. C’était notre faute, mais je pense que les gars avaient à cœur de rattraper cette petite injustice.

Vous gagnez donc chez le deuxième de la poule, et vous voilà troisième avec deux matchs en moins, vous aviez envisagé ce scénario ?
Dans cette poule, que le TRC a dominé très largement, on se retrouve troisième, il reste quatre matchs à jouer, dont deux en retard contre La Save et Roques, qui seront compliqués à gagner. On regardera le classement à la fin. Je peux dire que l’on réalise une première saison honorable en tout cas.

Quels sont vos objectifs plus précisément ?
Le projet sportif pour l’équipe fanion est fixé sur 5 ans, avec l’ambition de monter tous les deux ans. Le groupe se forme, on se règle petit à petit, sur le plan sportif, mais aussi au niveau organisationnel et administratif, qui est plus compliqué qu’il n’y paraît. On est 5 à gérer le club et parfois ce n’est pas simple. La preuve avec ce match perdu sur tapis vert, qui relève d’un oubli, au final, préjudiciable. Mais sur le plan sportif, vous êtes satisfait pour le moment ?
On peut encore jouer la montée pour notre première saison, donc oui. Mais j’ai surtout envie de retenir que tout le monde s’investit. Il y a 60 licenciés dans le groupe séniors, et nous faisons partie des rares clubs de notre niveau à avoir une véritable équipe réserve. L’école de rugby, très bien gérée par Nathalie Dos Santos, se porte bien aussi. Les gens prennent du plaisir à venir, et cerise sur la gâteau, les spectateurs sont nombreux. La situation centrale de notre terrain favorise l’arrêt au stade c’est sûr. Mais j’entends ces personnes dire qu’ils ont pris du plaisir à nous voir jouer. C’est une autre forme de récompense pour nous. Il y a, et c’est à signaler, de très bonnes équipes en 4ème série, qui pensent plus à jouer qu’à balancer des coups.

Si vous espériez monter l’année prochaine, vous jouez donc cette première saison sans pression particulière ?
Il y a un peu de pression quand même, car on cherche toujours à progresser, et le plus rapidement possible. Ce week-end, nos deux équipes séniors ont gagné, c’est du bonheur immédiat, qui nous donne envie de revivre ces émotions, donc de gagner le plus souvent possible. On veut faire bonne figure. Pour nous, mais aussi pour les partenaires qui nous ont suivi dans ce projet depuis le début, et qui sait, donner envie à d’autres de nous rejoindre.

Vous n’avez donc aucun regret d’avoir relancé un groupe séniors à Roquettes ?
Pas le moins du monde ! Il y a en plus, un très bel état d’esprit sur et en dehors du terrain, les gens sont heureux, tout le monde est ravi. Que cela dure longtemps ainsi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here