4ème série : 11 cartons et match arrêté… faute de joueurs

1

Ce match était annoncé comme le choc du bas de tableau dans la poule 2 de 4ème série en Ligue Occitanie. Un match entre Banyuls dels Aspres et Bassin Sud Minervois, deux équipes qui ne connaissaient toujours pas le goût de la victoire depuis septembre dernier. Ce derby catalan-audois allait donc permettre à l’une ou l’autre formation de se relancer. Mais le match n’est pas allé à son terme à cause d’un nombre record de cartons distribués. Avec une conséquence directe aussi méconnue que surprenante…

Pour couper court à tout raccourci ou tout cliché, non, ce match entre les deux derniers de la poule n’a pas été violent. Un petit échange d’amabilités en première mi-temps a néanmoins contraint M. l’arbitre de sortir un rouge de chaque côté. A part ça, rien à signaler. Hormis quelques fautes dans le jeu courant bien sûr. C’est dans le second acte que tout s’est accéléré et compliqué, notamment en fin de rencontre.

264083696_626186838557512_6245681845297400653_n
Les deux équipes aux couleurs très proches, affichaient déjà celles des cartons à venir (photo club)

Mickael Centelles, l’arbitre du match, a usé de son sifflet à maintes reprises pour une avalanche de pénalités pour des plaquages haut, à deux, des hors jeu, ou des fautes dans les rucks. Des fautes répétées, qui l’ont contraint à sortir du carton blanc à foison. Au point d’arrêter la rencontre faute de combattants côté audois. Le règlement stipule en effet qu’il faut être au moins 11 joueurs pour continuer une partie. Or, entre le carton rouge, et trois cartons blancs en moins de dix minutes, ce n’était plus le cas pour Bassin Sud Minervois qui menait alors 19-20. On jouait alors la 75ème minute.

Les Catalans sont donc théoriquement vainqueurs par « forfait » sur le score de 25-0. Les Audois, mécontents de cet arbitrage « pointilleux et peu cohérent » ne digèrent pas cette décision finale, un des joueurs de l’équipe nous le confiait : « C’est l’incompréhension totale, on prend 3 cartons blancs en 3 minutes, pour des fautes très discutables, comme ce plaquage à deux, alors que notre joueur est seul à plaquer ! L’arbitre siffle la fin du match en expliquant que nous sommes 10 sur le terrain… Alors que nous étions 11, ce que notre capitaine va lui dire, nous avons une vidéo qui le prouve. Nous n’en resterons pas là. C’est déjà assez dur pour nous en ce début de saison, on a perdu des matchs de peu. Cette victoire peut nous relancer, comptablement et mentalement avant d’aller à Villeneuve. »

Côté catalan, Alexys Bardes, talonneur entré en cours de jeu, convenait que cette issue favorable était dure à encaisser pour les adversaires du jour : « C’était le match entre les deux équipes en difficulté de la poule, sans victoire d’un côté comme de l’autre. C’était serré au niveau du score, mais pas tendu au niveau des joueurs. On ne connaissait pas forcément cette règle des 11 présents au minimum, ce n’est pas très beau de gagner ainsi, mais l’arbitre, qui a été sévère des deux côtés, a appliqué la règle. Tant mieux pour nous. »

L’histoire ne dit pas si les deux équipes ont partagé du rouge, du blanc ou du jaune après la rencontre, mais tous étaient d’accord pour dire qu’ils en avaient vu de toutes les couleurs. Dans les faits, 48 heures après ce match pour le moins rocambolesque, le score est toujours enregistré à 19-20 sur le site de la FFR. Bassin Sud Minervois comptait déposer une réclamation pour démontrer qu’il y avait bien 11 joueurs sur le pré, et non pas 10, mais aussi, qu’on ne jouait pas la 75ème minute, mais la 85ème ! La fin de ce match est loin d’être sifflée donc. Affaire à suivre…

Aucun article à afficher

1 COMMENTAIRE

  1. Ces nouvelles règles ( plaquage soit disant haut entre la ceinture et le thorax et à deux ) pourrissent le jeu, et amènent à des décisions arbitrales discutables et différentes d’un match à l’autre….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here