3ème série – Caraman dans le coup, Le Brulhois aussi

0

Caraman vent dans le dos débute bien la rencontre. Très concentrés, les hommes des coachs Philippe Pradel et Patrick Lacourt, envahissent le camp adverse, alternant le jeu court et le jeu au large. Une alternance payante rapidement puisqu’elle permet de décaler l’ailier Cousteau qui inscrit le premier essai de la rencontre après un bon mouvement, transformé par Marty (7-0, 2ème). Pris à la gorge, les hommes de Mustapha
Garicob
essayent de réagir, mais par précipitation n’arrivent pas à progresser. D’autant que les Tarn-et-garonnais envoient des chandelles que le vent se charge de renvoyer dans leur camp systématiquement. N’arrivant pas à se dégager, Le Brulhois se retrouve souvent sanctionné. Sans véritable conséquence puisque le buteur local n’est pas en réussite. Le score à la demi-heure est toujours inchangé. Caraman continue d’avancer, mais n’exploite pas au mieux certaines attaques en oubliant notamment les ailiers sur deux actions qui auraient pu faire mouche. Mais sera récompensé de ses efforts par une pénalité réussie de Marty (10-0, 38ème). Le Brulhois réagit et obtient une pénalité que Barthélémy passe. 10 à 3, les vert et noir reviennent dans la partie, en étant très réalistes. Mais sur le coup d’envoi, ils commettent une erreur et offrent une pénalité aux locaux, réussie. 13-3 à la pause. En seconde période, la pression change de camp, les visiteurs partent pied au plancher et s’appuient sur leurs avants, conquérants qui poussent Caraman à la faute et que Barthelemy convertit (13-6 48ème). Le Brulhois insiste, mais soulage ses avants pour envoyer la cavalerie à l’ouvrage. Les locaux défendent bien, et vont même se montrer ultra réalistes suite à un contre de plus de 60m, terminé par Crouzatler. 20 à 6 à la 56ème minute, on se dit que le break est fait. Mais c’est mal connaître la ténacité du Brulhois qui ne se décourage pas. On assiste à une attaque défense jusqu’à la fin, les locaux n’arrivent plus à sortir de leur camp. On fait rentrer du sang neuf car les organismes souffrent jusqu’à la blessure pour certains. Le Brulhois insiste encore et se voit récompenser par un essai de pénalité à quelques minutes de la fin. Revenus dans le bonus défensif (20-13), les Tarn-et-garonnais ne reviendront pas car l’arbitre libère Caraman en sifflant la fin d’un match palpitant, placé sous le signe du respect et du jeu, malgré l’enjeu. Nul doute que l’on reverra ces deux équipes en phase finale, et avec plaisir qui plus est. Quant à la montée, cinq équipes se tiennent en trois points, le suspense reste total.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here