2ème série – Grisolles passe devant Briatexte

0

Sous un beau soleil, il faut le signaler en ce moment, Grisolles choisit de jouer la première mi-temps vent dans le dos. Sa conquête, propre, permet de se structurer pour avancer sur des ballons portés ravageurs. Et c’est sur une cocotte que Marty marquait le premier essai de la partie. Transformation réussie par Vergne, 7-0. Les Tarn-et-garonnais sont également dominateurs en mêlée fermée. Ils tentent bien d’enfoncer le clou, mais par excès de précipitation, commettent quelques fautes. Briatexte sort la tête de l’eau, revient dans le camp adverse et concrétise par une pénalité de Khattou (7-3). Réalistes, les Tarnais ne trouvent quand même pas la solution pour contrer le jeu d’avants de leurs hôtes. Autrement plus grave, la blessure du pilier Mazzari, évacué par les pompiers. On craint une fracture de la cheville. Ses coéquipiers sont marqués par ce coup dur. Cela se traduit dans le jeu par beaucoup de fautes. Grisolles en profite, Hervé part inscrire un deuxième essai (12-3). Les esprits s’échauffent, Raubier (Grisolles) et Tissaudiz (Briatexte) sont priés de regagner le vestiaire avant tout le monde, par Monsieur l’arbitre Jérôme Soula. Après la pause, Grisolles remet la main sur le ballon, envoie du jeu, et se voit récompenser de ses bonnes intentions par un essai de Dauch (17-3), synonyme de bonus offensif. Mais Briatexte réagit, enfin. Les vert et noir veulent montrer que leur troisième place n’est pas un accident. Ils se décident à jouer, et plutôt très bien, mais finissent par se faire contrer. Paulo pour Grisolles file à l’essai (24-3). La messe est dite, mais Briatexte ne se décourage pas. Luc, bien aidé par son pack, inscrit l’essai qui sauve l’honneur (24-8). Les Tarnais inscriront même un deuxième essai en toute fin de match par Vincente Romain, privant ainsi Grisolles du bonus offensif (24-15). Dommage pour les joueurs du président Serres, de n’avoir joué qu’en fin de match. Grisolles a mérité sa victoire, mais dans une poule où chaque point compte, ce bonus, perdu à la dernière minute, pourra peut-être s’avérer décisif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here