1ère série – Joël Marcel (Le Fousseret) “On peut compter sur nous !”

0

Joël, une victoire en huit matchs, et vous enchaînez trois victoires consécutives, quelle est l’explication ?
Il y en a plusieurs. La première est que nous avons dû reconstruire un groupe après les départs de plusieurs joueurs cadres. Le demi de mêlée à Montesquieu, deux avants partis à Lombez et à Nègrepelisse, on ne les remplace pas comme ça. D’autant plus que le niveau s’est élevé je trouve. Il faut recréer une cohésion de groupe et ça prend du temps. Ensuite le calendrier ne nous a pas vraiment aidé.

C’est-à-dire ?
On a commencé par deux déplacements au TEC et à Launaguet, que l’on perd de peu. Puis la réception de Bonnac, une des grosses écuries de la poule. Là aussi, on s’incline de trois points. La confiance en a pris un coup. On perd ensuite à Seilh. Quatre défaites pour commencer, on a compris que la saison serait compliquée. On gagne contre Hers Lauragais, heureusement. Puis on a joué encore deux fois à l’extérieur, pour jouer le leader, Lézat. Contre qui, on perd encore de trois points. Vous avez gardé confiance à ce moment-là ?
Ce calendrier ne nous a pas aidé, mais en même temps, on n’était pas loin à chaque fois. On laisse échapper des bonus défensifs dans les derniers instants, pour une pénalité que l’on rate, pour une maladresse, bref des détails, qui coûtent cher à la sortie. En même temps, on a tenu tête à tout le monde. Il fallait continuer à y croire et ne pas se rater à la maison avec ces trois réceptions successives.

Justement, vous venez de battre deux prétendants aux places qualificatives, TEC et Launaguet, de quoi regonfler le moral des troupes non ?
J’ai félicité les joueurs après la victoire sur Launaguet (18-12). Car on a battu une belle équipe, meilleure que nous, qui nous a dominé. Mais on a su faire face. On ne fait rien de miraculeux, avec un jeu plus restrictif, à la mesure de la confiance qui s’était effritée. On passe plus de temps à défendre qu’à attaquer, il faut bien s’adapter (rires). Plus sérieusement, les gars bossent dur et j’ai confiance en eux.

Avec cette nouvelle dynamique, vous regardez en haut ou en bas du classement ?
Avec ces victoires, on s’est donné le droit d’espérer… s’en sortir. On verra bien si deux ou trois équipes descendent. Je sais que ça fait cliché, mais on va prendre les matchs un par un, comme si c’était le dernier. Il y a des équipes devant nous à cinq points. On se déplace à Bonnac, puis on reçoit Seilh. Après ce dernier match, on verra si on a refait notre retard, mais on part de loin. Une chose est sûre : on peut compter sur nous !

Merci à R. Denax pour les photos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here