Thierry Murie (président entente La Seyne-La Valette) : “On s’est comporté comme des voyous”

3

Le 22 mai dernier, en 16ème de finale du championnat de France, Coudon, nouvelle entente entre La Seyne et La Valette en Belascain, faisait parler d’elle suite à une violente bagarre, qui avait entraînée l’arrêt du match à l’heure de jeu. La Commission de discipline de la FFr décidait deux jours plus tard d’exclure les Varois de la compétition, en leur infligeant une amende en prime. Les très nombreuses réactions suscitées alors par notre article, nous ont poussé à contacter le président de Coudon, afin de recueillir ses impressions, et connaître ses décisions. Thierry Murie a accepté, et nous l’en remercions, car ses réponses méritent l’attention de tout le petit monde de l’ovalie…

thierry murie (2)
Thierry Murie a pris ses responsabilités (photo club)

Président, Quelle est votre réaction suite aux incidents et à l’arrêt du match contre Chambéry?
Je vais être clair : on s’est comporté comme des voyous ! Les joueurs ont dépassé les bornes, tout simplement. Je ne peux pas accepter un comportement pareil, j’aime trop ce sport pour le tolérer. On n’est pas à la boxe quand on est sur un terrain.

Quelles mesures avez-vous prises ?
J’ai décidé de dissoudre l’entente. J’ai appelé le président de La Valette, qui est un ami depuis 30 ans, pour lui dire que c’était fini. Si on ne prend pas nos responsabilités, on est mort pour le futur. Il faut que les prochaines générations de joueurs comprennent qu’ils ne sont pas les chefs. Les jeunes maintenant, ils sont musclés, certes, mais n’ont pas de c…..

Que voulez-vous dire ?
Lors d’une bagarre, il y en a un qui peut prendre le dessus, là il faut savoir s’arrêter. Tout le monde doit s’arrêter. On ne doit pas voir des coups de pied au sol par exemple, ça ne se fait pas !

Quelles ont été les sanctions prononcées par la Commission de discipline ?
Des amendes : 500€ pour Chambéry et 1 200€ pour nous. Au vu de la situation, j’ai pris mon téléphone pour appeler mon homologue de Chambéry. Je lui ai dit que je prenais l’entière responsabilité dans cette affaire. J’ai donc payé leur amende, en plus de la nôtre. On est un groupe, donc on assume.

Une vidéo montre un supporter de Chambéry se battre avec un de vos joueurs, vous auriez pu vous aussi porter une réclamation ?
Je ne suis pas au rugby pour finir au tribunal. Si un père de famille voit son fils au sol, en train de recevoir des coups, il va réagir, c’est naturel. Et pour tout dire, je l’aurais fait aussi. Il peut et il y aura toujours des bagarres au rugby. Sauf que quand l’adversaire rend les armes, je le répète, il faut savoir s’arrêter. On ne doit pas voir ça sur un terrain de rugby.

Pour couper court aux idées reçues, et à certains commentaires qui ont suivis notre article, c’était le premier incident de ce genre cette année ?
Jusque là, il n’y avait pas eu de problèmes. La saison était déjà compliquée en créant cette entente entre deux clubs rivaux. On nous prédisait des problèmes, et pourtant, tout fonctionnait bien…jusqu’à ce match.  On s’est tout simplement auto-détruit en cinq minutes.

Qu’attendez-vous de cette dissolution ?
Rien de particulier, mais que les gens sachent que l’on a pris nos responsabilités. En interne, et c’est le plus important, il faut aussi que ça fasse bouger les choses au club. Car j’en ai marre de cette réputation qui nous colle à la peau !

Relire l’article sur la bagarre entre Coudon et Chambéry

3 Commentaires

  1. “Jusque là, il n’y avait pas eu de problèmes”
    Un seul mot s’avère juste dans cette phrase malheureusement.. 90% des equipes qui on rencontré cette entente, dans le championnat Belascain, on egalement la même histoire que chamberie.
    Félicitation au President pour cette décision.

    • Quand on assume il faut le faire jusqu’au bout,quand on a pas les armes pour se battre rugbistiquement on emploi ses poings. Je n’incrimine pas les joueurs mais leur staff qui de la bouche même de certain des acteurs ,inclu la bagare dans leur projet de jeu. Faites votre travail de journaliste et regardez les feuilles de match de la poule 5. Personnelement on s’est fait agresser chez eux et chez nous avec pour resultat un joueur au urgences avec fracture du plancher orbital sur un geste deloyal. Les coups de pieds au sol sont légion chez eux. Faut il attendre un accident grave pour reagir? Le rugby est un sport de combat et de defi physique je le concède mais ces comportements sont à banir. J’espère juste pour leur minos qui aiment ce sport qu’ils emprunteront un autre chemin l’an prochain pour qu’on puisse enfin dire que ce club est exemplaire .Les paroles s’envolent mais les actes restent alors messieur les dirigeant faîtes qu’il en soit ainsi .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here