Tatouage collectif : l’ASL et l’AOCSC ont (aussi) leur club dans la peau

0
1253

Après la diffusion du tatouage collectif réalisé par les joueurs de Saint-Jean du Var lors des fêtes de fin d’année, nous avons retrouvé d’autres tatoués collectifs. Voici leur histoire…


En fin de saison dernière, les joueurs de Lisle-sur-Tarn ont pris la direction de Madrid pour leur voyage de fin d’année. Un souvenir marquant à bien des égards…

33036777_10155647560956733_7047616122383761408_n
A la grande déception du groupe, le vélo/bière n’est pas reconnu comme une discipline officielle et olympique

Une source interne de l’équipe dont on ne diffusera pas le nom, mais juste le prénom, Damien donc, nous explique ce qu’il s’est passé dans la capitale espagnole : « Pour sceller notre amitié après une saison bien galère, on a eu l’idée de se faire tatouer la moustache du logo des joueurs de l’ASL. On est pas mal à être déjà tatoués, on voulait donc en faire un qui nous rappelle à tous notre passage au club. On a évoqué le sujet la veille… en boîte (rires). De la parole aux actes, il n’a fallu qu’un jour ! »

Car la détermination des Tarnais n’est plus à prouver, ni leur parole. Après une activité vélo/bières le samedi matin, ils avaient prévu de voir le barrage Stade Toulousain-Castres dans un pub. Sur le chemin, ils sont tombés sur une boutique de tatouage. Il n’en fallait pas plus pour basculer : « Les 2/3 des joueurs se sont fait tatouer cette fameuse moustache, à l’endroit de leur choix. Du coup on a manqué les 20 premières minutes du match le temps que tout le monde se fasse tatouer. »

Pour leur plus grand bonheur, le CO l’emportait, avant s’aller décrocher le titre quinze jours plus tard. Il se murmure que Julien Tichit est le seul à ne pas avoir tatoué son corps d’athlète, alors qu’il avait promis de le faire si le Castres Olympique devenait champion. Nul doute qu’il s’agit d’un simple retard. Sinon, il pourrait être marqué… au fer rouge.

49351476_596576577460842_9101529956470489088_n
Photo souvenir à la sortie du tatouage collectif en compagnie de l’artiste « peintre »

Bonus vidéo : Joris Durand, la capitaine lislois, ne s’est pas frisé la moustache pendant le tatouage

 


 

L’AOCSC (Association Olympique Cruzy Saint Chinian) évolue en 2ème série de la Ligue Occitanie. Une équipe de copains qui a décidé elle aussi de rendre indélébile cette aventure sportivo-humaine propre au rugby amateur… 

48362179_10218158087090166_6467696186240270336_o

Ce club héraultais est surplombé par une montagne appelée la Grage. Un des piliers de l’équipe, Samy, nous a fait part d’une anecdote liée à cette montagne : « Chaque fois qu’on gagnait, on disait « La Grage ne bougera pas ». Et c’est resté. »

Une phrase devenue culte pour l’ensemble des joueurs au point de l’immortaliser : « On s’est tous retrouvés pour se la faire tatouer. On a décidé d’y rajouter le blason du village, à savoir une corne d’abondance, une feuille de vigne, des raisins, et une croix occitane. On a bu quelques coups dans le snack qui se trouvait à côté du tatoueur, tout en écoutant du Nadau, c’était très sympa. »

Encore une équipe qui portera à vie dans les têtes et sur la peau, les souvenirs de ces moments de vie qui vous changent un homme…

49422449_10217024505146920_7213194099556352000_n
Un vrai travail d’artiste

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here