Seilh-Fenouillet / Bonnac : le président contre-attaque

0
35

Ci-dessous, l’article paru dans La Dépêche de lundi « Nous avons reçu Bonnac dimanche à Seilh. Ce club, qui est loin de faire l’unanimité dans la poule, sinon contre lui, a encore une fois fait la démonstration que sa réputation n’est pas usurpée.

Mais si je souhaite intervenir aujourd’hui via Rugby31, c’est suite à la parution du compte-rendu des rencontres de ce dimanche fait par le correspondant de Bonnac, Monsieur Michel Rieu, dans La Dépêche et intitulé « Sale Temps pour Bonnac ». Je ne peux accepter que Monsieur Rieu salisse ainsi le club de rugby dont je suis le président et décrive celui-ci comme il l’a fait, c’est de la pure diffamation. Salir un club, ses joueurs et ses supporters n’est pas digne d’une personne qui se présente comme correspondant de La Dépêche. Il est grave de vouloir faire croire aux lecteurs ce qui n’existe pas, son rôle devait s’arrêter à relater des faits réels en toute impartialité. J’ai saisi la rédaction de La Dépêche à ce sujet. Il n’y a jamais eu de soucis particuliers autour des terrains à Seilh. Et je crois vraiment avec ce que j’ai vu au match aller et hier de la part de certains supporters(trices) de Bonnac, que Monsieur Rieu a pour adage : « La meilleure défense c’est l’attaque ». PITOYABLE.

Concernant l’échauffourée dont il parle lors de la rencontre de l’équipe réserve, elle se situe en bord de touche. Elle part de l’intervention de l’arbitre de touche de…Bonnac, qui rentre à trois reprises sur le terrain pour frapper des joueurs de Seilh. Sur l’action, le joueur de Bonnac a reçu un carton rouge et je pense que le rapport de l’arbitre sera là pour témoigner de ce qui s’est réellement passé. Au bord de la main courante, les supporters s’en sont donnés à cœur joie, félicitant leur joueur, incriminant l’arbitre et vociférant contre la mauvaise presse qui leur est faite. Ensuite, concernant le carton rouge reçu par le joueur de Bonnac, soit-disant agressé : sur l’action en question, le jouer ariégeois marche à plusieurs reprises sur notre capitaine au sol, au niveau de l’oreille entraînant une plaie et un gros hématome. Si, sur un tel geste, on doute de la bonne foi de l’arbitre qui lui adresse un carton rouge, on n’a plus rien à faire sur un bord de terrain. Pour cela aussi, je pense que le rapport de l’arbitre, témoignera de la véracité des faits.

Je voudrais aussi mentionner que Michel Rieu a été autorisé à officier en bord de touche, grâce à mon accord et à celui de l’arbitre Monsieur GASTOU.
J’ai dû rappeler à l’ordre M. RIEU, qui s’en prenait à des personnes qui n’étaient pas sur le terrain. J’ai dû le menacer de le faire exclure du terrain pour qu’il arrête enfin.

Quasiment tous les clubs de la poule ont eu des soucis lors de leurs rencontres avec Bonnac. Alors il faut que ces gens arrêtent vraiment de vouloir se faire passer pour des victimes. »

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here