[ELITE 1 FÉMININE] Face à Bobigny, le LMRCV craque au finish

0
76
E1F LMRCV   Bobigny (30.09.18) par Aubin Lipke 3
LMRCV - Bobigny (30.09.18). Photo Aubin Lipke

Tout a changé. Ou presque. Le LMRCV nouveau a une nouvelle fois chuté à domicile après une premier revers concédé face à Bayonne lors de la première journée. Cette fois, ce sont les Louves de Bobigny qui ont croqué les Villeneuvoises au Stadium.

Pourtant tout commençait idéalement pour le LMRCV avec un essai de la flèche wallonne Cécile Blondiau qui plantait dès la troisième minute à la poursuite d’un ballon joué au pied. Un deuxième nordiste marqué par un slalom de Rollie (24e) et des points au pied de sa compatriote écossaise Lisa Martin permettaient aux locales de mener 17-12 au moment de retourner aux vestiaires. Jusque-là tout allait bien malgré deux essais encaissés, prémices d’une arrière garde francilienne en jambes.

Au retour des vestiaires, la tendance s’inversait. Les franciliennes mettaient un coup d’accélérateur. Des courses tranchantes, de nouveau des plaquages manqués et Bobigny par deux essais (44e et 64e) passait devant dans le match, immisçant le doute dans les  têtes villeneuvoises. Les visiteuses menaient donc 26-17 à dix minutes du terme. Le manque d’agressivité des Villeneuvoises sur les montées défensives retardaient l’échéance d’une récupération de balle et d’une réaction. Une réaction un peu trop tardive : Rollie inscrivait un doublé à la 77e, ramenant le LMRCV à deux points suite à la transformation de Martin. Derrière l’imprécision et le manque de rigueur interdisait les Villeneuvoises de croire en un exploit.

Le manque d’agressivité et de rigueur en défense des Villeneuvoises ponctue donc le premier bloc de trois matchs par deux défaites, chose à laquelle nous en avions perdu l’habitude. Désormais l’héritage doit être mis de côté si les objectifs de qualification veulent être respectés. C’est dans cette voie que le LMRCV devra avancer.

Par Aubin Lipke.

LMRC Villeneuve d’Ascq 24-26 Bobigny (17-12 MT).
Pour le LMRCV, trois essais de Blondiau (3e) et Rollie (24e et 77e) ; trois transformations et une pénalité (38e) de Martin.

Liens utiles :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here