Fédérale 3 – Revel empoche le gros lot contre Nérac

0
1641

Revel avait déjoué à Nérac lors du match aller de ce barrage, perdu 29-18. Finalement, les Lauragais ne s’en sortaient pas si mal avec 11 points à remonter. Le souci était que les Lot-et-Garonnais leur avaient posé pas mal de problèmes durant la phase de poules. Ils ne s’étaient inclinés que de 6 points au pied de la Montagne Noire et n’étaient pas loin d’être les premiers à faire chuter Revel à domicile. Des Revélois qui s’étaient inclinés de 7 points à Nérac. Autre facteur qui laisser planer un parfum de « remontada » : Revel ne s’est jamais imposé de plus de 11 points durant la phase régulière… (par Mic le toutou)

Revel Nerac 3
A l’image de cette touche, Revel a su élever son niveau de jeu

Nérac engage avec l’appui d’un léger vent pour une pénalité pour Revel qui sera retournée. Salles n’en demandait pas tant pour ouvrir le score de 25 mètres face aux poteaux (2e, 0-3). Mercier lui répondra peu après (4e, 3-3). Le jeu continue et Salles rajoute trois points de 40 mètres (6e, 3-6) pour une nouvelle réponse de Mercier (9e, 6-6). Les Revélois vont emballer la rencontre par des départs rapides sur les extérieurs et des ballons portés ravageurs. Ils mettent l’adversaire sur le reculoir par leurs montées défensives et Mercier leur permet de passer en tête (15e, 9-6). La domination s’affirme et il va s’en suivre une splendide action de 60 mètres. Eddy Rallier lance rapidement le mouvement pour Laurent Chaffre qui arrive lancé et fait parler sa puissance pour franchir le premier rideau. Il sert le jeune trois-quart centre, Lukas Cancian, à l’intérieur. Ce dernier élimine le dernier rideau pour filer entre les poteaux. La transformation n’est que formalité (17e, 16-6). On retrouve l’inévitable efficacité du gaucher Néracais, Salles, qui réduit la marque depuis la ligne médiane (23e, 16-9). Dans la minute qui suit, les Revélois remettent le couvert comme sur le premier essai et Cancian revient encore une fois derrière la ligne pour un essai transformé (24e, 23-9). Mercier rallonge l’avance (32e, 26-9) et c’est un Cancian intenable qui repart dans une percée. Il sera repris avant la ligne et son seconde-ligne, Mackowiak, va sortir sur carton jaune (38e). Salles connaîtra son premier échec de 40 mètres. Il sera suivi d’un second.

Revel Nerac 4
Mackowiak sera sanctionné d’un carton jaune juste avant la mi-temps.

Revel tourne en tête à la pause avec un avantage de 17 points, soit un bénéfice de 6 sur l’ensemble des deux rencontres. La large domination laisse présager une fin heureuse pour les locaux. Sauf que côté néracais, la soufflante de rigueur aura eu l’effet voulu et c’est une équipe en supériorité numérique qui revient sur la pelouse avec de meilleures intentions. Malgré une pénalité de Mercier dès la reprise (41e, 29-9), c’est Nérac qui va prendre les commandes du match et enfermer Revel dans ses 22 pour un premier essai de Cazeneuve, non transformé (52e, 29-14). Les Revélois ressortiront une fois pour un drop de Rallier qui ne décolle pas du sol (56e). Nérac revient presser et c’est au tour de leurs arrières de mystifier la défense pour une conclusion de Duluc entre les poteaux (61e, 29-21). Cette fois, la « remontada » est du côté de Nérac qui est à nouveau qualifié mais Saint-Mezard va sortir sur carton blanc (65e). Mercier trouve la cible une nouvelle fois (32-21) et voilà Revel avec 11 points d’avance dans une partie qui s’est équilibrée. Les deux équipes sont à égalité sur l’ensemble des deux matchs et la tension devient palpable. Mercier connaîtra son seul échec, pour la gagne, des 22 légèrement à droite (72e). Le RCR va lancer une longue séquence sur les 5 de Nérac qui finit par plier sur un groupé pénétrant et un essai transformé revélois (77e, 39-21). La dernière action est pour Nérac qui pilonne dans les 10 derniers mètres de Revel. On ne compte plus les « c’est fini ! » qui surgissent des tribunes. Suite à un déblayage rugueux d’un Néracais, une chamaillerie collective éclate sous les poteaux. L’arbitre central va consulter les deux arbitres de touche et revient donner un carton jaune de chaque côté et pénalité pour Revel. Mercier tape en touche pour le coup de sifflet final. Revel est qualifié en réalisant son plus gros score de la saison. Pour Nérac, promu d’Honneur, c’est déjà une belle saison. Les Revélois recevront l’Étoile Sportive Catalane dimanche prochain pour le 32e de finale aller, avant un match retour à Argelès-sur-Mer. Une équipe qu’ils avaient dans leur poule la saison passée.

Revel Nerac 0
La lutte fut rugeuse pour la qualification revéloise

Réactions

David Bégu (co-entraîneur de Revel) : « Plein d’émotion pour ce groupe qui travaille dur depuis le début de la saison. Nous avons été dans l’adversité toute la semaine avec beaucoup de consignes à respecter. Nous avons mis beaucoup d’éléments dans les entraînements. Nous avions bien étudié à la vidéo cette équipe qui nous avait mis beaucoup de rugby au match aller. On savait qu’il fallait les prendre défensivement et qu’il fallait avancer sur toutes les montées défensives en étant agressifs dans le bon sens. Aujourd’hui, ce groupe a montré beaucoup de valeurs, de courage et d’abnégation, dans le respect des consignes et aussi par le jeu. On gagne 39-21, chose que nous n’avions jamais fait de toute la saison. On a marqué des essais, on s’est fait plaisir, on a partagé ensemble, on a avancé et aujourd’hui, ce groupe mérite vraiment la victoire »

Christophe Tarozzi (entraineur de Nérac) : « Ça s’est passé un peu comme je l’avais prévu. On sait très bien comment Revel joue sauf que là en plus, ils ont été performants dans l’axe au niveau des trois-quarts centre qui nous ont traversés trois fois d’affilée. Puis c’est leur conquête et leur capacité à avancer sur les groupés pénétrants. Après, on fait une entame pourrie. On n’a pas su rivaliser en début de match puis on se reprend bien en seconde mi-temps parce qu’on a un peu soufflé dans les bronches mais ça n’a pas suffi. Il manque un petit quelque chose mais ce n’est pas un scénario surprenant. On sait que sur un groupé pénétrant à 5 mètres de la ligne, on ne peut pas rivaliser. Je suis un peu déçu parce qu’on est mieux en mêlée. C’est surtout les 20 points qu’on prend en 10 minutes en première mi-temps qui ont rendu les choses compliquées ».

Revel Nerac 5
La famille du RCR réunie autour de David Bégu

Feuille de match

Revel bat Nérac sur le score de 39 à 21. 26 à 9 à la mi-temps.

800 spectateurs. Arbitre : Laurent Sebat assisté de Timothée Dassaud et Claude Busto (Languedoc).

Vainqueurs : 3 essais par Cancian (17, 24), Collectif (77) ; 3 transformations et 6 pénalités (4, 9, 15, 32, 41, 67) par Mercier.

Vaincus : 2 essais Cazeneuve (52), Duluc (61) ; 1 transformation (61) et 3 pénalités (2, 6, 23) par Salles.

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, 16-6, 16-9, 23-9, 26-9 / 29-9, 29-14, 29-21, 32-21, 39-21.

REVEL : Mercier ; Faucon, Cancian, Barnagaud, Chaffre ; (o) Rallier, (m) Sansus ; Ourliac, Péchard, Poret ; Gayraud, Mackowiak ; Mbenoun, Morin (cap.), Prax.

Sur le banc : Pitton, Coustel, Mignot, Barrau, Raybaud, Alquier.

Cartons jaunes : Mackowiak (38), Péchard (80).

NERAC : Favre ; Planque, Salles, Caye, Arlat ; (o) Cazeneuve, (m) Duluc (cap.) ; Castets Savary, Deltil Mayoraz, Rocchietti ; Plante, Perin ; Cerea, Gimenes, Carrere.

Sur le banc : Viboud, Saint-Mezard, Laporte, Millau, Gareni, Peres, Chebbi.

Carton blanc : Saint-Mezard (65), carton jaune : Deltil Mayoraz (80).

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here