Fédérale 2 – Coarraze-Nay à sa main face à Tournefeuille

0

Rien de tel qu’un petit match moins d’une semaine après le réveillon pour éliminer les excès de foie gras, de dinde et autre bûche, le tout par un temps “frisquet” de janvier. Il y a fort à parier que ce n’est pourtant pas ce que les acteurs de ce match en retard de la 12è journée du championnat de Fédérale 2 (poule 6) avaient en tête. Engluée en queue de classement, l’AS Tournefeuille (12è, 11 points) voulait néanmoins, à domicile, continuer à y croire : en effet, les banlieusards toulousains avaient prouvé, notamment face à Rieumes (victoire 11 à 9), qu’il restaient capables de tous les exploits. De son côté, l’US Coarraze-Nay (3è, 41 points) espérait certainement s’imposer chez le dernier de la classe et ainsi conforter sa place parmi les qualifiables. Rappelons que la dernière virée des Béarnais en région toulousaine s’était soldée par un succès à Balma (3-0)… (Par Marco Matabiau/ Photos Bernard Skrezk).

Tournefeuille attaquait la rencontre pied au plancher autour du capitaine Cattaneo et de Clua, l’habituel trois-quart centre replacé au centre… de la troisième ligne. Les noir et bleu obtenaient une première pénalité, mais le ballon botté par Nogues heurtait le poteau droit (6è). Ce n’était que partie remise puisque quelques instants plus tard, l’artilleur tournefeuillais réglait la mire et ouvrait la marque des 20 mètres en bonne position (3 – 0, 8è). Agressifs en défense, les locaux mettaient les Béarnais sous l’éteignoir et accentuaient leur avance sur une nouvelle pénalité de Nogues (6 – 0, 15è). Sur le renvoi, Clua percutait, cassait un plaquage et perçait sur une bonne quarantaine de mètres. L’action donnait lieu à une pénalité mais celle-ci n’était pas correctement exploitée.

dig
Grâce à deux pénalités, Nogues avait donné l’avantage à Tournefeuille en début de match.

Il fallait attendre la 20è pour voir Coarraze-Nay sortir enfin de sa torpeur. Le centre Langle Andreu perforait le rideau défensif mais oubliait le soutien sur sa droite alors que l’essai semblait imparable. Qu’à cela ne tienne, les avants prenaient les choses en mains sur la pénal touche suivante et enfonçaient leurs homologues pour inscrire le premier essai de la rencontre (6 – 5, 21è). Dans la foulée, l’arrière tournefeuillais Azéma cafouillait une balle haute. Cette erreur était immédiatement exploitée par l’ailier Allias, puis par le centre Espilondo, repris à quelques mètres de la ligne. S’en suivait une nouvelle pénal touche, sur laquelle les avants béarnais remettaient le couvert et envoyaient, au terme d’une belle série de “pick and go”, le pilier Da Costa scorer le second essai pour ses couleurs (10 – 6, 26è). Coarraze-Nay se retrouvait ensuite à 14, le talonneur Bescos écopant d’un carton blanc pour une faute dans un ruck (33è). Tournefeuille tentait alors d’en profiter, orientant le jeu vers les extérieurs, mais l’ailier Aubry était, à deux occasions, repris et propulsé en touche. M. Leroy envoyait alors les deux formations se mettre au chaud pendant dix minutes.

La maîtrise de Coarraze-Nay fait la différence…

Au retour des vestiaires, le match tombait dans un faux rythme: aucune des deux équipes ne parvenait à mettre son jeu en place. L’ouvreur béarnais Goutard ratait la cible des 45 mètres (51è) mais se rattrapait quelques minutes plus tard: suite à une belle prise en touche et à une “cocotte” d’école, le ballon échouait au troisième ligne Uthurralt. Le  capitaine prenait l’intervalle et servait “main-main” Goutard à hauteur. Ce dernier accélérait pour inscrire le troisième essai de son équipe. Langle Andreu transformait (17 – 6, 54è). Les Tournefeuillais, beaucoup moins fringants, semblaient baisser pavillon, à l’image de cette mêlée perdue sur leur propre introduction (57è). Pendant ce temps,Coarraze-Nay continuait d’imposer son jeu: servi au large côté droit, Goutard inversait d’une longue passe sautée en direction de Dufau. Le seconde ligne feintait la passe, se glissait dans un trou de souris et parcourait tel un trois-quart centre les 20 derniers mètres jusqu’à l’en-but des locaux. Langle Andreu rajoutait les deux points de la transformation (24 – 6, 64è).

dig
La bataille des rucks a été décisive et le plus souvent remportée par Coarraze-Nay.

Malgré l’écart au score, Tournefeuille ne désarmait pas. Après une relance depuis l’en-but et une belle avancée de Cattaneo, Diaz, entré à l’ouverture, ajustait un judicieux coup de pied par-dessus la ligne défensive visiteuse. Après un rebond, Aubry récupérait puis usait de sa pointe de vitesse et de ses crochets pour mystifier l’arrière-garde béarnaise. Au terme d’une belle course de 50 mètres, il ramenait quelque peu les siens dans la partie (24 – 13, 71è). Les Tournefeuillais essayaient alors d’aller chercher le point de bonus défensif et multipliaient les offensives. Sur l’une d’elles, Aubry héritait à nouveau du ballon mais se faisait reprendre par l’arrière Dourau Cadet, décidément intraitable en défense dans les situations de un contre un. Le score n’évoluait plus jusqu’au coup de sifflet final.

Pièce jointe A7_06294 2
Dans un rôle inhabituel, Clua a réussi à tirer son épingle du jeu même si cela n’a pas suffi pour Tournefeuille (Photo Bernard Skrezk).

Dans ce match de reprise, Coarraze-Nay a fait le nécessaire pour s’imposer. Les hommes du trio Vincent Campo – Julien André – Stéphane Zampar ont su, après un début de match plutôt poussif, s’appuyer sur leur paquet d’avants conquérant pour remettre les choses à l’endroit et prendre la mesure de leurs adversaires. Les mauls portés, la force de ce groupe depuis le début de saison, ont encore fait la différence, même si le jeu plus aéré a également permis d’inscrire deux essais supplémentaires. Avec cette victoire bonifiée, les Béarnais reprennent la deuxième place de la poule (devant le FCTT, avec certes un match en plus) avant un déplacement compliqué du côté de Layrac le weekend prochain.

Pour sa part, Tournefeuille a effectué un excellent début de match, dynamisant au maximum et essayant de donner de l’air au ballon. Néanmoins, le groupe a rapidement subi les vagues des avants de Coarraze-Nay, ne les endiguant que trop rarement. Après avoir été largement menés, les joueurs de Laurent Cettolo et David Egéa sont tout de même revenus dans la partie mais sont passés à côté d’un point de bonus défensif qu’ils auraient pourtant mérité. Notons tout de même les performances de l’exemplaire Cattaneo, de ses compères de troisième ligne Clua et Courtin ainsi que de l’ailier Aubry, virevoltant sur son aile gauche. Après cette défaite, et même s’ils ont des raison d’espérer, les Tournfeuillais restent en queue de peloton et se rendront dimanche sur les terres du FC Lourdes .

Réactions

Stéphane Zampar (Entraîneur, Coarraze-Nay) : “Une rencontre difficile, comme on s’y attendait. On savait qu’un match de reprise, qui plus est reporté, et dans des conditions hivernales, serait compliqué. Nous avons abordé ce match avec sérieux mais avec moins d’entraînements et d’automatismes après les fêtes. On est passés à côté de notre première mi-temps, on n’a pas su enchaîner deux temps de jeu. On avait de plus fait monter des garçons dans le groupe puisque nous avions quatre blessés et un suspendu. Cela n’excuse cependant en rien les maladresses ni les imprécisions. On se satisfait de la victoire. Je ne pense pas que nous méritions aujourd’hui une victoire bonifiée. On l’a tout de même obtenue. Tant mieux pour nous. Chapeau à cette équipe de Tournefeuille qui a montré des valeurs et qui s’est très bien battue. Bravo à eux. Je leur souhaite le meilleur pour la suite.”

Laurent Cettolo (Entraîneur, Tournefeuille) : “Du bon et du moins  bon. On réussit à tenir le ballon et à enchaîner les temps de jeu. Le côté négatif, c’est qu’on ne prend pas de points encore une fois, même pas un bonus défensif. On fait trop de fautes. Tous ces détails cumulés, ça donne une défaite de 11 points (…) On avait pour consigne d’éviter de les laisser se structurer en maul porté en faisant notamment des touches défensives à très peu de joueurs. On a réussi à le faire pendant un bon moment. A la fin, on a voulu essayer de les contrer mais ce n’était pas la meilleure solution. Malgré tout, on tire du positif dans le comportement des jeunes et des moins jeunes de l’équipe qui ont relevé la tête et qui n’ont pas triché dans l’investissement.”

Etchaide Uthurralt (Troisième ligne et capitaine, Coarraze-Nay) : “Un match de reprise dans le froid juste après le réveillon. On n’attaque pas bien la rencontre, on est en dedans dans l’agressivité, on ne défend pas bien, on les laisse prendre confiance. Un peu mieux en seconde période mais on reste hyper brouillons. On arrive néanmoins à scorer et à prendre le bonus (…) En début de rencontre, on a essayé de jouer mais on faisait tout à l’envers. Du coup, on s’est resserrés sur des choses plus simples.”

Feuille de match

A Tournefeuille (stade municipal):  US Coarraze-Nay Rugby bat AS Tournefeuille Rugby 24 à 13 (mi-temps: 10 à 6).

Arbitrage: M. Antoine Leroy (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons blancs: à Coarraze-Nay, Bescos C. (33è).

Pour Coarraze-Nay: 4 essais collectif (21è), Da Costa (26è), Goutard (53è), Dufau (64è), 2 transformations Langle Andreu.

Pour Tournefeuille: 1 essai Aubry (71è), 2 pénalités Nogues (8è, 15è), 1 transformation Diaz.

Composition Coarraze-Nay: Dourau Cadet; Allias, Espilondo, Langle Andreu, Ginesta; Goutard (o), Bugat (m) ; Mathieu, Cap, Uthurralt (cap); Miro, Dufau; Da Costa, Bescos C., Duhagon.

Sur le banc: Darrigade, Henninger, Da Dalt, Boué, Bescos B., Coustarot, Latapie.

Entraîneurs: Vincent Campo, Julien André et Stéphane Zampar.

Composition Tournefeuille: Azéma; Nogues, Desprez, Notrel, Aubry; Salvayre (o), Carrère (m) ; Clua, Courtin, Cattaneo (cap) ; Clary, Fablet; Rosado, Roulliet, Gibrac.

Sur le banc: Montero, Neduana, Dalouze, Selva, Dumas, Diaz, Cavero.

Entraîneurs: Laurent Cettolo et David Egéa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here