Fédérale 2 – Balma-ES Catalane, rester vivant

0
876

Des matchs de la dernière chance, le Balma Olympique Rugby Club en a déjà disputé pas mal cette saison. Occupant la dernière place de la poule 5 de Fédérale 2 avec cinq longueurs de retard sur Saverdun et dix sur Castelnaudary, le club du président Prat-Marty se retrouvait encore une fois dans une situation peu enviable pour la réception de l’Etoile Sportive Catalane. Pour leur part, les Argelésiens, bien calés en milieu de classement (7è, 31 points), venaient chercher un résultat qui pouvait les replacer parmi les qualifiables. Deux objectifs  distincts mais la nécessité de vaincre comme point commun: voilà qui promettait une belle empoignade… (par Marco Matabiau/ Photos Gilles Cadario).

Balma 5
Le combat a été rude entre les banlieusards toulousains et les Catalans ce dimanche (Photo Gilles Cadario).

Malgré la pluie et le vent, ce sont deux équipes avec des intentions de jeu qui démarraient la rencontre. Les Catalans étaient même tout près d’ouvrir la marque sur un petit côté parfaitement initié par Palau mais l’arrière Male négociait mal un deux contre un d’école pour Venes, commettant un en-avant de passe qui allait s’avérer coûteux. Ce sont au contraire les Balmanais qui allaient ouvrir la marque. La mêlée locale emportait son homologue. Il n’en fallait pas plus à Vernezoul, des 22 mètres en bonne position, pour débloquer son compteur personnel (3-0, 13è). Sur l’action, le talonneur visiteur Evrat quittait prématurément ses coéquipiers, visiblement touché aux côtes. Même si l’ESC continuait d’afficher son envie de jouer dans le sillage de son ouvreur Bastard, Balma semblait avoir le match en mains. Les choses allaient pourtant se compliquer quand Yzabel écopait d’un carton jaune pour un plaquage à l’épaule sur Male (24è). Dans la foulée, les étoilistes revenaient au score par le même Male (3-3, 28è) mais commettaient une faute sur le renvoi. Balma repassait devant grâce au pied de Vernezoul (6 – 3, 31è).

Balma 6
A l’image de Boulinhas (ballon en mains), les Argelésiens se sont employés pour contrecarrer les plans de locaux (Photo Gilles Cadario).

Le match se déroulait dans un bon esprit. Oui mais ça, c’était avant le drame. A la 35è, une bagarre générale éclatait devant la tribune. M. Etchecopar voyait rouge et envoyait Verlet (Balma) et Guillerm (ESC) à la douche. Les esprits continuaient de s’échauffer et le seconde ligne balmanais Todesco écopait d’un jaune pour un plaquage haut sur l’ailier Hubert (38è). Malgré cette infériorité numérique, les blanc et rouge allaient trouver l’ouverture dans les arrêts de jeu de la première période. Le centre Carcano perçait côté droit, l’action était poursuivie par les « gros ». Trois temps de jeu plus tard, Vernezoul choisissait le côté gauche et Gausseran, servi dans un fauteuil, inscrivait le premier essai de la rencontre (11-3, 40è +2). C’était le score aux citrons.

Balma 1
L’ailier catalan Hubert a beaucoup tenté, notamment en première période, mais la défense balmanaise a fait bonne garde (Photo Gilles Cadario).

Le coaching balmanais fait la différence…

Le vent (dans le dos des locaux pendant les quarante premières minutes) et la pluie se calmaient quelque peu. L’affrontement battait son plein quand, sur une chandelle de Bastard, l’arrière-garde balmanaise se manquait à la réception. Le ballon était poussé au pied et poursuivi par l’ailier Venes qui aplatissait en coin. En position délicate, Male réussissait pourtant la transformation (11 – 10, 49è). L’ESC occupait le terrain et dominait, notamment grâce au bon travail de Boulinhas, replacé en 8 après la sortie de Guillerm. Les Catalans prenaient même la tête sur une nouvelle pénalité de Male après une faute au sol des locaux (13 – 11, 62è). Alors qu’on pouvait craindre le pire pour les locaux, les joueurs sortis du banc (Kazour, Abed, Sanda et Dedieu, de retour à la compétition) allaient apporter toute leur expérience et peser sur la fin de cette rencontre. En effet, le jeu se recentrait autour du paquet d’avants et Balma obtenait une pénalité que Vernezoul convertissait, permettant aux siens de reprendre l’avantage (14 – 13, 68è).

Balma 8
Entré en cours de match, Abed a apporté sa puissance et son expérience au Balma Olympique Rugby Club (Photo Gilles Cadario).

Le travail de sape des avants portait ses fruits dans les dix dernières minutes. C’est tout d’abord Cassas qui profitait d’un bon travail préparatoire de Carcano pour s’infiltrer dans la défense catalane, casser deux plaquages et aller inscrire le deuxième essai balmanais (21 – 13, 71è). Il était imité quelques minutes plus tard par le même Carcano. Derrière un point de fixation créé à cinq mètres de l’en-but argelésien, le centre ramassait le cuir et passait en force au ras (28 – 13, 76è). C’est enfin Vogel qui parachevait l’oeuvre collective des hommes de Gérard Bouisset et Bastien Bourdette: Carcano, toujours lui, après un beau raffût sur son vis-à-vis, prenait à nouveau l’intervalle. Le reste était d’une limpidité rare: Perrot et Gausseran manoeuvraient parfaitement pour envoyer l’ailier gauche derrière la ligne. La fin du match était sifflée suite à la transformation de l’inévitable Vernezoul (33 – 13, 80è).

Balma 3
Par ses courses tranchantes, le centre Carcano (qui inscrit ici le troisième essai de de son équipe) a été l’un des principaux artisans du succès balmanais (Photo Gilles Cadario).

Le score largement en leur défaveur ne doit pourtant pas porter à croire que tout était « à jeter » dans le match des Catalans. Fidèles à leur philosophie de jeu (et ce malgré des conditions climatques plutôt défavorables), les joueurs d’Henri Selva et Raymond Enrique ont, comme face au FCTT quelques semaines plus tôt, manqué quelques occasions et commis trop d’erreurs pour espérer s’imposer. Ils ont lâché prise à quelques minutes du terme, concédant trois essais en dix minutes. La sortie de Guillerm, autour duquel le jeu s’articulait en première période, n’y est peut-être pas étrangère. Il faudra se reprendre pour bien préparer le derby face à Prades. De son côté, grâce à cette victoire bonifiée, Balma reprend espoir dans sa quête de maintien et revient à un petit point de Saverdun (battu 13 – 6 par la Salanque).

Après une première période hésitante, les Balmanais ont resserré les rangs autour de leur paquet d’avants (plus lourd et expérimenté dans le second acte) pour offrir des espaces aux trois-quarts en fin de rencontre. Parmi les satisfactions, le centre Carcano a fait des ravages dans la défense argelésienne tout l’après-midi, venant souvent se proposer en premier attaquant, avant de faire sauter les digues dans l’emballage final. Comme à l’habitude, Vernezoul a inscrit des points précieux (13) et régulé le jeu de son équipe. Tout cela ne sera pas de trop pour se rendre à la Chevalière affronter Mazamet, chaud bouillant en ce moment puisque les Tarnais viennent d’aligner 7 victoires de rang, dont la dernière, à Millau.


Réactions

Bastien Bourdette (Entraîneur, Balma): « Une victoire qui fait du bien. On fait le match qu’il faut en deuxième période. Une belle équipe en face qui est venue avec ses armes et qui nous a fait déjouer pendant une bonne partie de la rencontre. Côté jeu, on les a pris dans l’axe. On a le bonus aujourd’hui. C’est le travail qui paye. Il nous faut poursuivre comme ça (…) L’apport des joueurs du banc a été déterminant aujourd’hui. Les mecs se sont pris en charge. Ils avaient tourné un peu en « B ». Quand ils sont entrés, ils nous ont fait énormément de bien: Dedieu de retour, Sanda qui revient à un bon niveau. On arrive à aligner une équipe qui tient la route et à avoir une profondeur de banc très intéressante. »

Henri Selva (Entraîneur, ESC): « Un match de merde. En première mi-temps, on doit se mettre à l’abri et tuer le match. Puis quand on passe devant à 13 – 11… On a joué à l’envers. Bravo à Balma (…) On joue beaucoup au ballon même si on est dans une période de l’année où il faudrait peut-être moins jouer, mais on reste sur notre philosophie. C’est la base de notre jeu. On a essayé. Aujourd’hui, ça n’a pas fonctionné. On a fait tomber beaucoup de ballons, on n’a pas été assez disciplinés sur certaines actions. Mais je le répète: bravo à Balma. Il n’y a rien d’autre à dire. »

Balma 7
Le capitaine étoiliste Delonca a encore une fois fourni un gros match. Insuffisant cependant pour faire face au final de Balma (Photo Gilles Cadario).

Clément Vernezoul (Demi de mêlée et capitaine, Balma): « On débute pas trop mal. On a de bonnes intentions de jeu. C’est pas trop mal malgré le temps. Après on marque pas. Ils reviennent. Ensuite, on part en sucette. Y a des coups de poings qui partent. On sort un peu du match. L’arbitre met un rouge de chaque côté. On marque avant la mi-temps, ce qui nous fait du bien. Derrière, ils reviennent, ils jouent bien le coup quand il pleut des cordes. Puis ils passent devant. On se dit que ça va être compliqué. Puis on a trouvé un bel état d’esprit. Cela faisait plusieurs matchs qu’on mourait pas loi, à Prades, contre Villefranche. Là, ça nous sourit, comme contre le FCTT à la maison. On montre qu’on a des ressources puisqu’on va chercher un bonus offensif qui n’était pas du tout espéré à l’heure de jeu. On marque trois essais en dix minutes. On n’a pas lâché, on a trouvé notre force. A nous maintenant de continuer ainsi. Tout ça fait du bien. »


Feuille de match

A Balma (Complexe Municipal):  Balma Olympique Rugby Club bat Etoile Sportive Catalane 33 à 13 (mi-temps: 11 à 3).

Arbitrage: M. Gérard Etchecopar (Comité Basque Landes).

Pour Balma:  4 essais Gausseran (40è + 2), Cassas (71è), Carcano (76è), Vogel (80è), 3 pénalités (13è, 31è, 68è) et 2 transformations Vernezoul.

Pour l’ESC:  1 essai Venes D. (49è), 2 pénalités (28è, 62è) et 1 transformation Male

Cartons jaunes: à Balma, Yzabel (24è), Todesco (38è).

Cartons rouges: à Balma, Verlet (35è); à l’ESC, Guillerm (35è).

Composition Balma : Gausseran; Malle, Perrot, Carcano, Vogel; Cassas (o), Vernezoul (m, cap); Cervelli, Tomasi, Yzabel; Jubert, Todesco; El Kaisouni, Verlet, Esteves.

Sur le banc: Andrieu, Kazour, Abed, Dedieu, Sanda, Sekula, Pic Gonord.

Entraîneurs: Gérard Bouisset et Bastien Bourdette.

Composition ES Catalane : Male; Venes D., Enrique V., Challier,  Hubert; Bastard (o), Palau (m); Guillerm, Miquel, Delonca (cap); Flament, Boulinhas; Stroniarz, Evrat, Belkourchia.

Sur le banc: Enrique G, Ducassy, Armengaud, Maurel, Venes G., Calls, Rousset.

Entraîneurs: Henri Selva et Raymond Enrique.

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here