Fédérale 2 – Balma-Castelnaudary, un « Olympico » sous pression

0
1386

Ce dimanche se déroulait un match entre mal classés de la poule 5 de Fédérale 2 : le Balma Olympique Rugby Club (12è, 2 points) recevait le Rugby Olympique Castelnaudary (11è, 9 points). Cet « Olympico » de la peur mettait aux prises deux équipes ayant connu un  début de saison des plus délicats. Les Balmanais, en pleine reconstruction après de multiples départs au terme du dernier exercice (staff et joueurs), étaient à la recherche de leur premier succès de la saison. Pour leur part,  les Chauriens, s’ils restaient sur deux succès probants à domicile (face à Pamiers et Millau), souhaitaient glaner leurs premiers points loin de leur antre de Pierre-Coubertin. La rencontre se présentait donc comme déjà décisive dans la course au maintien… (par Marco Matabiau, Photos Gilles Cadario).

Balma Castel 3
Vernezoul, l’ouvreur balmanais, a souvent eu du mal à se défaire de l’étau défensif audois (Photo Gilles Cadario).

Les quinze premières minutes de la rencontre consistaient en un long round d’observation. Balma privilégiait les lancements de jeu au milieu de terrain autour des centres Pic Gonord et Perez. De son côté, Castelnaudary préférait le plus souvent jouer à une passe, notamment avec sa première ligne Lala – Gibeau – Ahcini. Les avants chauriens (pourtant privés de Moussaoui)  mettaient le ballon au chaud et avançaient sur une cocotte; les Balmanais se mettaient à la faute, causant ainsi une pénalité, mais  Barrière manquait la cible des 40 mètres en bonne position. Ce n’était que partie remise puisque, deux minutes plus tard, l’ouvreur visiteur ouvrait le score suite à un nouvel effondrement de maul (3 – 0, 20è). Balma ne s’en laissait pas compter et réagissait. Les locaux obtenaient tout d’abord une pénalité (manquée par Vernezoul) puis inscrivaient un essai par Tomasi, consécutif à une action initiée par la belle percée de Makolo. Vernezoul transformait et donnait l’avantage aux siens (3 – 7, 25è).

Un avantage de courte durée puisque, quelques instants plus tard, sur un maul porté bien maîtrisé, le seconde ligne Soum, bien aidé par ses camarades, permettait aux Audois de reprendre la tête (10 – 7, 29è). Le match gagnait en intensité et Balma recollait sur une nouvelle pénalité de Vernezoul (10 – 10, 32è). Une forte pluie faisait son apparition, empêchant les deux équipes de développer un jeu trop ambitieux. Balma rendait le ballon au pied, permettant ainsi à Planes (replacé pour l’occasion à l’arrière) de faire feu de tout bois. Une longue séquence de conservation des visiteurs aurait même pu faire mouche mais Condouret, parfaitement  mis dans l’intervalle par Barrière, laissait échapper le ballon (certes glissant) alors que la route vers l’en-but semblait dégagée. Avec ce score de parité à la pause, tout restait donc à faire pour les deux équipes.

Un final haletant, Castelnaudary solide comme… le ROC

La deuxième période avait, comme la première, du mal à démarrer. Il fallait attendre une grosse dizaine de minutes  pour voir Balma passer devant sur une pénalité de Vernezoul consécutive à un hors-jeu audois (10 – 13, 51è). C’est le moment que les entraîneurs visiteurs Romain Fauré et Philippe Guicherd choisissaient pour faire entrer du sang neuf, notamment en première ligne. Cet apport faisait le plus grand bien aux rouge et blanc, l’ailier Fabre profitant d’une superbe remise intérieur de Barrière pour percer au coeur la défense des locaux. Il était néanmoins repris dans les 22 et l’action n’aboutissait pas. Balma subissait pourtant, s’arc-boutant sous les charges des nouveaux entrants Pua Pua et Bastide. A la 60è, le Balmanais Demasi se mettait à la faute et recevait un carton blanc. Sur l’action suivante, le Chaurien Sibra orchestrait une nouvelle cocotte dont s’extrayait Batchali pour aller pointer en bonne position.

Avec la transformation de Marti (entré en lieu et place de Barrière), Castelnaudary repassait devant (17 – 13, 61è). Balma, sentant le match lui échapper, donnait alors tout pour reprendre l’avantage, s’appuyant sur les relances de Raynal ou encore l’activité de Makolo. Le ROC pliait (Marti écopant même d’un carton blanc pour avoir trop ralenti la sortie du ballon à la 78è) mais ne rompait pas, faisant preuve d’une grande solidarité pour repousser les assauts de Balmanais jouant leur va-tout. Un dernier jeu au pied rasant de Vernezoul dans l’en-but ou une dernière charge du capitaine balmanais Sanda mettaient encore un peu plus à l’épreuve les nerfs des nombreux supporters du ROC, mais le score resterait inchangé.

Balma Castel 1
Pua Pua (ballon en mains) a, dès son entrée, dynamisé le jeu des audois autour des rucks (Photo Gilles Cadario).

Le dos au mur, Balma a bien tenté de mettre son jeu en place, mais tant les conditions climatiques que les nombreuses imprécisions (notamment en conquête directe) n’ont pas permis aux hommes de Gérard Bouisset et de Bastien Bourdette d’aller chercher le succès qui les fuit depuis le début de saison. A noter tout de même l’activité de Sanda et Makolo dans le jeu courant ainsi que les bonnes initiatives de Raynal. Les banlieusards toulousains restent englués en queue de classement (ils prennent cependant un point de bonus défensif, même si cela semble bien insuffisant dans l’optique du maintien).

Pour sa part, Castelnaudary a proposé un jeu solide, basé sur une grosse conquête en touche (Soum a été impérial, notamment en contre) et une solidarité défensive sans faille. Les « anciens » Lala et Gibeau ont entraîné tout le groupe dans leur sillage avant que les joueurs sortis du banc ne redonnent un coup de fouet à l’équipe et ne lui permettent de porter l’estocade. Cette victoire à l’extérieur permet aux Audois de s’éloigner provisoirement de la zone de relégation (Saverdun et Salanque s’étant incliné, respectivement, au FCTT  et à Millau) et de remonter à la 9è place de la poule.

Balma Castel 5
Balma aura tout tenté pour obtenir sa première victoire cette saison… en vain (Photo Gilles Cadario).

Réactions

Philippe Guicherd (Entraîneur, Castelnaudary): « Félicitations aux joueurs. C’est la première fois de la saison qu’on enchaine deux victoires de suite. On s’était un peu éloignés du fond du classement la semaine dernière, il fallait absolument confirmer et valider cette victoire en déplacement. Depuis le début de saison, on avait eu du mal à se déplacer. Une victoire certes à l’arrachée mais 4 points importants. Des conditions difficiles malgré lesquelles les deux équipes ont essayé de produire du jeu (…) On a été plutôt réalistes, on a eu une bonne conquête en touche même si on a été par les conditions météo. Ensuite les joueurs ont démontré des valeurs de solidarité pour défendre la ligne et aller chercher la victoire. »

Bastien Bourdette (Entraîneur, Balma): « Un gros mal à la tête. Il nous fallait absolument gagner contre une équipe qui est, elle aussi, dans la difficulté. On déjoue encore une fois en prenant, notamment, un carton blanc qui nous fait très mal. On tombe sur une équipe qui était très bien structurée devant, qu’on n’a pas réussi à manoeuvrer. On n’a pas d’intentions de jeu trop propres en première période. Du déchet contre une équipe qui ne lâche rien en face. On a maintenant un weekend de repos avant d’aller à la Salanque. A nous de travailler encore et toujours. La  frustration est toujours là. J’espère qu’à un certain moment, on aura un réveil, un déclic. Pas de victoire aujourd’hui, donc on reste au fond du classement. »

Romain Lala (Pilier, Castelnaudary): « On savait que le match allait être très difficile, qu’on jouait un peu la saison aujourd’hui. On fait quand même une bonne entame. En début de seconde période on ne conclut pas les occasions que l’on a. Du coup, ça a été dur jusqu’au bout. A la fin, un dernier ruck qui nous sourit, un turnover, et voilà. On sait que ça va être dur cette saison et qu’il nous fallait absolument gagner ce match (…) Aujourd’hui c’est sans doute la cohésion qui fait la différence. On a eu des soucis l’an passé, c’était la première année où on était dans le dur. Cette saison, on savait qu’on allait avoir un recrutement limité. C’est pourquoi on a axé le travail sur la cohésion et la solidarité. On est quelques-uns à jouer depuis près de dix ans, on savait que ces valeurs pouvaient nous permettre de nous en sortir, même si on sait que la saison va encore être très longue. »

Balma Castel 2
Le capitaine balmanais Sanda a bien cru inscrire l’essai victorieux dans les arrêts de jeu, mais la défense visiteuse (comme ici Sibra) n’a rien lâché (Photo Gilles Cadario).

Feuille de match

A Balma (Complexe Municipal):  Rugby Olympique Castelnaudary bat Balma Olympique Rugby Club 17 à 13 (mi-temps: 10 – 10)

Arbitrage: M. Benoit Lapassade (Comité Armagnac Bigorre) assisté de François Arbant et Armand Antunes.

Pour Balma: 1 essai Tomasi (25è), 2 pénalités (32è, 51è) et 1 transformation Vernezoul.

Pour Castelnaudary: 2 essais Soum (29è), Batchali (61è), 1 pénalité Barrière (20è), 2 transformations Barrière (1), Marti (1).

Cartons blancs: à Balma, Demasi (60è); à Castelnaudary, Marti (78è).

Composition Balma: Gausseran; Roos, Pic Gonord, Perez, Raynal; Vernezoul (o), Sekula (m); Yzabel, Tomasi, Sanda (cap); Bonafous, Makolo; Rendour, Verlet, Esteves.

Sur le banc: El Kaisouni, Serres, Demasi, Carmouze, Morales, Cassas, Vogel.

Entraîneurs: Gérard Bouisset et Bastien Bourdette.

Composition Castelnaudary: Planes; Barbier, Barthes Grégory, Barthes Guillaume, Fabre; Barrière (o), Sibra (m); Condouret, Batchali, Rouzaud (cap); Soum, Billard; Ahcini, Gibeau, Lala.

Sur le banc: Esquirol, Pua Pua, Ferriol, Bastide, Marti, Fauré, Labatut.

Entraîneurs: Philippe Guicherd et Romain Fauré.

 

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here