Fédérale 1 – Castanet méthodique face à Saint Sulpice sur Lèze

0
1268

Après un weekend de repos, la Fédérale 1 reprenait ses droits. Dans une poule 3 largement dominée par Roval Drôme XV (40 points, 8 victoires en autant de sorties), deux équipes haut-garonnaises se faisaient face. A domicile, l’Avenir Castanéen Rugby (7è, 21 points) cherchait à repartir de l’avant après une série de trois défaites, dont la dernière en date, très lourde, chez le leader (62 – 10). Pour sa part, après un début de saison prometteur, l’Union Sportive Saint Sulpicienne Rugby (5è, 26 points) avait quelque peu marqué le pas (deux défaites de rang, la dernière à Gaston-Sauret face à Blagnac) mais se déplaçait avec la ferme intention de s’imposer en terre castanéenne… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur).

Les visiteurs se mettaient les premiers en ordre de marche. Derrière un pack conquérant, la charnière Latapie – Boyet organisait le jeu. Tout proche de la ligne de but, les avants, dans le sillage du solide troisième ligne Bonaldo, pilonnaient la défense castanéenne. Le ballon ressortait ensuite pour Boyet, qui mettait Vaysse, venu à hauteur, dans l’intervalle. L’ailier saint sulpicien allongeait le bras et ouvrait le score (7 – 0, 5è). Malgré quelques erreurs de transmission ou dans le jeu au pied, Castanet réagissait dans la foulée: parti de son camp, l’arrière Soulisse prenait le  trou, se faufilait et servait, d’une belle chistera, Guérin à son intérieur. L’ailier accélérait, déposait tout son petit monde dans l’axe et raffutait le dernier défenseur avant de plonger dans l’en-but pour inscrire un superbe essai. Folliot transformait et remettait les deux équipes à égalité (7 – 7, 9è).

NK1B5527
Le véloce Guérin dépose Vaysse et Ferré pour aller inscrire le premier essai de Castanet.

Le combat se faisait plus rude et la mêlée des hommes de la Lèze se montrait toujours aussi performante dans les pas du pilier droit (ex-Columérin) Roux. Ce sont néanmoins les locaux qui prenaient l’avantage sur une pénalité de Folliot consécutive à une faute au sol dans un ruck (10 – 7, 24è). Saint Sulpice ne s’en laissait pas compter et repartait de l’avant, provoquant de nombreuses fautes dans le camp adverse. A proximité de la ligne, Latapie jouait vite une pénalité. Le talonneur castanéen Bertrand le stoppait d’un croche-patte d’école et écopait d’un carton jaune (30è). Pourtant, « Saint Sul » ne profitait pas de cette supériorité numérique: la mêlée qui suivait était bien contenue par le pack rouge et blanc, la défense tenait bon et Doussain échouait en bonne position (36è). En revanche, Folliot ne manquait pas l’occasion de donner 6 points d’avance aux siens juste avant la pause: des 30 mètres, il convertissait une pénalité après une faute au sol des noir et blanc (13 – 7, 40è). M. Jaulin sifflait alors la pause citrons.

NK1B5570
Bien soutenu par ses coéquipiers Roux (casqué) et Evrard, Caujolle sonne la charge au ras du ruck.

Saint-Sulpice y croit, puis Folliot porte Castanet

Alors que la pluie faisait son apparition, Saint Sulpice revenait des vestiaires avec des intentions et refaisait son retard en cinq petites minutes sur deux pénalités de Doussain (13 – 13, 45è). Alors que les visiteurs semblaient prendre confiance, c’est au contraire Castanet qui allait remettre la main sur la ballon et prendre le large, notamment grâce à la botte de son artilleur maison Folliot. Ce dernier réussissait en effet, en l’espace de 16 minutes, la bagatelle de 5 pénalités (48è, 51è, 54è, 57è, 64è) pour porter le score à 28 à 13. Dans ce laps de temps, le pilier saint sulpicien Brumet avait fait une apparition éclair sur la pelouse du Complexe de Lautard. A peine entré en jeu, il se voyait sanctionné d’un carton jaune pour une faute dans un ruck (53è). Rapport de cause à effet ou pas, la mêlée castanéenne avait repris le dessus sur sa vis-à-vis. Le gaucher Cazes, qui avait remplacé Tarroque, faisait bien des misères à Dufour, le suppléant de Roux. Cette domination grandissante de la mêlée locale était saluée par le public quand le pilier droit Gagnidze sortait sous une véritable ovation (65è).

NK1B5566
Bonaldo (8, balle en mains) défie la solide défense castanéenne.

Longtemps sous l’éteignoir, Saint Sulpice sortait enfin quelque peu de sa réserve. Le paquet d’avants, grâce notamment au retour de Brumet et aux entrées du talonneur Fabre et du troisième ligne Morel, gagnait en dynamisme et en agressivité. Après une pénal touche, les « gros » enchainaient deux temps de jeu dans l’axe, puis le demi de mêlée Dejean repartait côté gauche et optait pour un petit coup de pied par-dessus la défense. L’ailier Beille arrachait le cuir en l’air au milieu de trois défenseurs et ramenait les siens dans la partie. Doussain transformait (28 – 20, 70è). Les Saint Sulpiciens pouvaient y croire mais perdaient le trois-quart centre Ferré quelques minutes plus tard, visiblement touché au mollet. L’ouvreur castanéen Alric quittait également ses coéquipiers après une triple collision avec Doussain (lui aussi blessé) et Folliot (76è). Ce dernier, « sur la sirène », clôturait la marque suite à une nouvelle mêlée enfoncée par son paquet d’avants (31 – 20, 80è).

NK1B5634
La mêlée castanéenne, dans le sillage des barbus Cazes, Laffont et Gagnidze, s’est montrée intraitable en seconde période.

Au terme d’un match globalement maîtrisé, Castanet s’est remis la tête à l’endroit. S’appuyant sur une défense sans faille et une organisation offensive simple mais efficace, les hommes de Thierry Fossat et Eric San Vicente ont mis fin à une série de trois défaites. La mêlée, un temps chahutée en début de rencontre, s’est bien reprise en seconde période pour permettre aux rouge et blanc d’asseoir un succès qui ne souffre d’aucune contestation. A noter les performances du jeune demi de mêlée Manent (18 ans), dont c’était la « première en première » et de la seconde ligne D’Aram de Valada – Swiadek, très complémentaire. Enfin, comment ne pas souligner le match majuscule de Folliot, pesant sur le centre du terrain et d’une précision redoutable dans ses tentatives au pied (26 points à 9 sur 10). Il faudra à présent confirmer lors de la venue des Gersois de Fleurance, sèchement battus à Blagnac (48 – 0).

NK1B5637
Pour sa grande première, Manent a su valider le travail de ses avants et alterner le jeu à souhait.

Pour sa part, Saint Sulpice s’était mis dans les meilleures conditions en inscrivant un essai au bout de cinq minutes de jeu. Avec une mêlée souveraine, les hommes de Fabrice Capdeviolle, Damien Denechaud et Victor Labat semblaient en mesure de « faire un coup » ce dimanche. Cependant, l’embellie a été de courte durée et leurs adversaires ont peu à peu repris le dessus pour se détacher logiquement. Les absences de cadres tels que Webley et Cabot devant ou de Roquebert derrière ont vraisemblablement pesé lourd au final. Relevons tout de même la bonne prestation d’ensemble de la première ligne Caujolle – Viozelange – Roux en mêlée fermée ainsi que le rendement et l’activité du troisième ligne centre Bonaldo, aussi à l’aise en perce-muraille que pour faire jouer après contact. Il apparait désormais nécessaire de se remobiliser pour le périlleux déplacement à Nîmes, qui aura une revanche à prendre après le match aller emporté 26 – 21 par les Saint Sulpiciens.

NK1B5588
On a assisté à une belle empoignade dans les rucks.

Réactions

Thierry Fossat (Entraîneur, Castanet): « Bizarrement, je suis très satisfait des garçons. On avait quand même un peu de pression parce qu’on n’arrive pas à gagner à la maison. Aujourd’hui, on a vu une équipe solidaire. On avait axé, depuis trois semaines, notre travail sur l’aspect défensif, avec beaucoup de combat. On l’a retrouvé sur ce match, notamment sur les phases de conquête et de rucks. On les a bien mis à mal là-dessus. Je suis également satisfait de la gestion au pied des gars derrière. Un bon petit match entre deux équipes de niveau similaire. Cela fait du bien d’ailleurs de jouer des équipes de notre niveau et d’arrêter de jouer des écuries qui nous laminent. En bref, je me suis régalé, j’ai passé un très bon après-midi. En plus, il y a la victoire au bout. Bravo et félicitations à tous les joueurs. Il s’agira maintenant de confirmer contre Fleurance dimanche prochain. Après, on pourra partir en vacances. »

Victor Labat (Entraîneur, Saint Sulpice): « On a été complètement dépassés par l’enjeu du match. On le préparait pourtant depuis 15 jours pour venir chercher une victoire et pour récupérer les trois points perdus contre Blagnac. On était donc venus chercher un résultat, du moins dans les têtes. Maintenant, sur le terrain, c’est l’équipe la mieux structurée, celle qui le voulait le plus, qui a mérité sa victoire. On a fait montre d’un grand manque de caractère et de gestion. On a également commis trop de fautes individuelles pour prétendre gagner ce match (…) On essaie de faire confiance à tout le monde. On veut travailler sur un groupe et non pas sur une somme d’individualités. On se rend compte que le chemin est un peu plus long pour certains que pour d’autres. J’espère qu’on va réussir à se regarder individuellement et d’accepter que, sans travail individuel, on n’atteindra pas notre but. »

NK1B5603
Malgré la défaite, Doussain a été plutôt précis dans ses tirs au but (4 sur 5, 10 points).

Aldric Folliot (Trois-quart centre, Castanet): « Globalement, on fait un très bon match. On était un peu en-dedans sur les deux derniers mois au cours desquels on n’arrivait pas à gagner. Saint Sulpice démarre très bien, ils nous marquent un essai d’entrée. Cependant, on ne s’affole pas, on reste dans notre match. On s’en tient aux consignes précises données par les coachs, à savoir rester forts en défense et occuper le terrain. On a respecté tout ça, ce qui nous a permis de gagner ce match (…) Au vu des conditions climatiques, il fallait serrer le jeu et un peu moins jouer au ballon qu’à notre habitude. Notre paquet d’avants a fait une très grosse performance. Au fil du match, on a pris le dessus. Sur la fin, on a mis en place un jeu simple: on allait chez eux, on faisait des ballons portés ou du jeu plus restreint pour les mettre à la faute et prendre les points derrière. »


Feuille de match

A Castanet-Tolosan (Complexe Sportif de Lautard): Avenir Castanéen Rugby bat Union Sportive Saint Sulpicienne Rugby 31 à 20 (mi-temps: 13 à 7)

Arbitrage: M. Alexandre Jaulin (Ligue Pays de Loire).

Cartons jaunes: à Castanet, Bertrand (30è); à Saint Sulpice, Brumet (53è).

Pour Castanet: 1 essai Guérin (9è), 8 pénalités (24è, 39è, 48è, 51è, 54è, 57è, 64è, 80è) et 1 transformation Folliot.

Pour Saint Sulpice: 2 essais Vaysse (5è), Beille (70è), 2 pénalités (43è, 45è) et 2 transformations Doussain.

Composition Castanet: Soulisse; Martin, Sabathier, Folliot, Guérin; Alric (o), Manent (m); Vergé, Libes, Brody; D’Aram de Valada (cap), Swiadek; Gagnidze, Bertrand, Tarroque.

Sur le banc: Cazes, Laffont, Benistant, Piccioli, Blazy, Boy, Ghirardo, Rokva.

Entraîneurs: Thierry Fossat et Eric San Vicente.

Composition Saint Sulpice: Gardey; Vaysse, Ferré, Doussain, Beille; Boyer (o), Latapie (m); Bonaldo, Evrard, Saux (cap); Favre, Du Preez; Roux, Viozelange, Caujolle.

Sur le banc:  Fabre, Brumet, Eychenne, Salis, Morel, Dejean, Pit, Dufour.

Entraîneurs: Fabrice Capdeviolle, Damien Denechaud et Victor Labat.

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here