Carnet noir : Serge Cabot n’est plus

2
1066

La nouvelle est tombée mercredi matin, Serge Cabot est décédé. L’actuel secrétaire général de l’association Sporting Club Albigeois laisse ainsi ses nombreux amis dans la peine, en disparaissant à l’âge de 74 ans. Le rugby Albigeois et Tarnais perd un grand serviteur… (par BR)

Sege Cabot
Sege Cabot, un grand serviteur du rugby s’en est allé

Avec un père joueur au SCA, Serge Cabot est tout naturellement tombé jeune dans le rugby. Débuts en cadets à Albi, avant de rejoindre la capitale pour son premier métier, ce que l’on appelait à l’époque « le facteur ».

Après quelques années à Paris, l’appel du pays sera le plus fort. A force de travail et diplôme d’infirmier en poche, il rejoindra bien vite « l’institut Bon Sauveur » à Albi pour y mener une carrière de soignant. Bien vite, le rugby va reprendre ses droits et, alors qu’il est un très technique et apprécié numéro 8 à Valence d’Albi, il entraîne dans le même temps les juniors Albigeois parmi lesquels Jean Philippe Acquier, Patrick Bassauri ou encore François Raymond.

Dans les années 70, il participe à la création du Rugby Club Blayais qu’il va suivre de longues années avant de revenir entraîner le Valence Olympique puis rester de longues années dans ce club dont il va être un véritable animateur. Sa passion du rugby va l’amener à se lancer dans l’arbitrage, puis devenir un peu plus tard délégué sportif tout en épaulant son ami Marc Graule dans le bureau des arbitres Tarnais.

Encore de longues années passées dans le rugby mais cette fois ci sur la touche et avec le respect le plus total de tous les acteurs du rugby tarnais et régional. Jamais rassasié de rugby, il sera le président de l’association du Sporting Club Albigeois de 2009 à 2013, avant d’en redevenir le secrétaire général jusqu’à sa disparition.

« Certains, même éloignés ne l’ont jamais oublié, tel Clément Maynadier qu’il avait pris en charge tout jeune dans des circonstances particulières et dont il était particulièrement fier… »

Mais ses plus grandes fiertés viendront des jeunes qu’il a toujours suivis et accompagnés, le plus souvent avec son amie et complice Odette Bonafous :« Il a participé à la belle évolution de l’AJRA dès les débuts. Nous avons également créé ensemble le challenge Jalibert Ferral mais sa grande satisfaction restera certainement la mise en place de l’école d’arbitrage du SCA qui a permis à de nombreux jeunes arbitres tarnais de servir efficacement le rugby dans cette discipline si difficile. Il avait un faible pour Kévin Bralley (entre autres) qui est en train de faire une belle carrière. Il était un père pour tous ces jeunes et ils le lui rendaient bien. Certains, même éloignés ne l’ont jamais oublié, tel Clément Maynadier qu’il avait pris en charge tout jeune dans des circonstances particulières et dont il était particulièrement fier. C’était un homme au grand cœur doté d’une gentillesse hors du commun.»

Serge Cabot était une figure emblématique du Sporting Club Albigeois et faisait également partie depuis de longues années du Comité Directeur du Comité du Tarn de rugby. Au titre de ses diverses activités et actions, il avait récemment reçu la médaille d’argent de la jeunesse et des sports. Sa disparition laissera un grand vide parmi ses nombreux amis.

Rugby Amateur adresse ses plus sincères condoléances à Janine, son épouse, Sylvie et Sandrine, ses filles ainsi qu’à Hugo, Charlotte, Elisa et Jules ses petits enfants.

Les obsèques de Serge Cabot seront célébrées le samedi 12 janvier à 10h en l’église du Breuil à Albi.

Blaye Les fondateurs du RCB (34) Copie
Avec les fondateurs du RCB, le club de Blaye

2 COMMENTS

  1. J’ai connu Serge lors de nos échanges entre Le P.a.r.c paimpol armor rugby club dont j’étais le président pendant 10 ans et l école de rugby d.albi.nous avons apprécié l’homme qui représentait les valeurs du rugby ,sa joie de vivre,sa prestence,son humour ..enfin un homme vrai .j’ai une grosse pensée pour lui ,ses proches ,ses amis ,Odette et le sporting club.amicalement et sportivement .DIdier BLondel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here