4ème série – Causeries d’après quarts

0
1217

Les demi-finales sont connues. Brignemont est passé à la trappe de manière surprenante contre Ste Croix Volvestre. Brens s’impose difficilement contre Kercorb, Finhan a pris le dessus sur le Mas d’Azil et le Plateau de Sault a fait le boulot contre Naucelle. Réactions…

17854986_1840553892637268_6081029739065978306_o
Le Plateau de Sault n’a pas tremblé face à Naucelle (photo club)

Plateau de Sault 34-6 Naucelle 

Jean Louis Fontenay (Président Naucelle) : C’est toujours décevant de perdre un match de phase finale. On n’a aucun regret quand même, on s’est battu avec nos propres armes. L’équipe en face était plus forte, avec un grand buteur un bon paquet d’avants. Tout ça a fait la différence. On a commis quelques approximations dans le jeu courant, rien de quoi changer le sort du match pour autant. On ne pouvait pas espérer mieux, c’est déjà très bien d’être arrivé jusque-là, quand on sait d’où l’on vient. On a un bon groupe, il vit bien, on peut construire pour l’année prochaine. Je suis content de mes joueurs.

Cédric Géraud (entraîneur Plateau de Sault) : La victoire est belle, elle nous offre une demi finale et une qualification pour le championnat de France. On a respecté les consignes et ça a payé, maintenant on a 15 jours pour préparer cette demi finale contre Brens qui est une très belle équipe. On est à 80 min de s’offrir une finale, les garçons en sont conscients mais restent humbles, le combat sera âpre mais on aime ça donc on verra bien dimanche prochain.

Mas d’Azil 12-26 Finhan

Yannick Fournier (Entraîneur Finhan) : C’est une énorme satisfaction d’avoir gagné ce quart de finale. Il y avait une grosse équipe en face, on a fait un gros match. On monte en puissance, le groupe vit bien, tout est possible, c’est que du bonheur, on prend ce qui arrive, on profite. On va en demi-finale, le dernier match avant pourquoi pas une finale dans un stade mythique. Ça fait rêver, mais il faut d’abord jouer le match. Il faut respecter l’adversaire, ne pas se croire plus fort que ce que l’on est, travailler avec beaucoup de sérieux. On va jouer ce match à fond, pour ne surtout pas avoir de regret, il faut tout donner. On va tout faire pour aller en finale, et dans le pire des cas on essayera d’être dans les 3 meilleurs des Pyrénées.

Jean Louis Cousture (Président Mas d’Azil) : On a clairement manqué le match. On n’a pas pu pratiquer notre rugby, l’équipe en face était très physique, elle nous a fait mal. On n’a pas su réagir et sortir la tête de l’eau pendant le match. Je pense qu’on c’était dit que le match était acquis d’avance. Mais un match de phase finale ça doit se jouer. On est tombé face à une équipe accrocheuse, on était dos à dos à la mi-temps. Malheureusement on a pris l’eau dans la deuxième période. Sur l’ensemble du match on mérite de perdre. L’objectif c’était la montée, c’est cuit pour cette année. On va se relever malgré tout pour mieux rebondir l’année prochaine. La défaite est difficile à avaler. C’est dommage parce que ce match ne reflète pas du tout le déroulement du match. On n’avait perdu que 3 matchs. Même si sur le match il n’y avait rien à dire.

Brens 16-11 Kercorb

Jacques Cunillera (Président Kercorb) : On a manqué d’expérience sur ce match, c’est dommage, on n’a pas su gérer la fin de match. On a fait quelques erreurs dans les 10 dernières minutes, elles ont été fatales. C’est une défaite difficile à accepter aux vues de la physionomie du match, on menait 11-3 à dix minutes du terme de la rencontre. Je suis quand même fier de mes joueurs, on a une équipe jeune, très jeune. On progresse de match en match, c’est beau, ça laisse présager de bonne chose pour le futur. On a fait une belle saison, on a réussi à rivaliser avec de grosses écuries du championnat. C’est encourageant pour la saison prochaine, on essayera d’aller plus loin que cette année.

Christophe Baubil (Président Brens) : C’était une belle partie de rugby. Ça a été un match indécis jusqu’à la fin. On les tient en première mi-temps en jouant contre le vent. On rentre au vestiaire avec un retard de 3 points (6-3). En deuxième période, on prend un essai en contre, on court derrière au score. On réussit à revenir dans le dernier quart d’heure, avec un bon coaching, l’entraîneur a décidé de changer entièrement la troisième ligne. On est satisfait d’en arriver là, parce qu’on a changé complètement de bureau, c’est nouveau pour nous. On vise la montée, il nous reste 2 matchs pour y arriver. On verra bien ce qui va se passer.

Brignemont 7-42 Sainte-Croix-Volvestre

Pascal Begué (Président Brignemont) : On a perdu contre une belle équipe. Ils ont mis tout les ingrédients pour gagner le match. Ils ont réussi à nous rendre amorphe, à nous étouffer dès le début du match. Je pense qu’on a été pris par l’enjeux du match, trop d’émotion, on manque d’expérience. On n’a jamais réussi à sortir la tête de l’eau. On a manqué d’agressivité. C’est dommage on a produit du jeu toute la saison, ce match ne reflète pas ce qu’on a fait durant tout le championnat. On avait beaucoup d’envie avant le match, on l’a préparé avec beaucoup de sérieux toute la semaine, mais on n’a pas tenu le coup. Notre ouvreur était absent, c’est un joueur d’expérience, ça c’est ressenti pendant le match. On a des regrets même si le score est sans appel.

André-Pierre Leiva (joueur Sainte-Croix Volvestre…et tueur de 3 taupes sur une tentative de drop) : On devait se rattraper du non-match qu’on avait fait contre Septfonds en quart. On n’était pas à la hauteur de l’événement mentalement et physiquement. On devait se racheter et changer de visage pour continuer notre petite histoire. Dimanche on a retrouvé nos valeurs, nos couleurs, celles qui soudent cette petite équipe du RCC. On n’a pas eu un mot plus haut que l’autre on est resté à notre place. Dans le premier 1/4 d’heure on inscrit un essai en bout de ligne, qui lance bien notre match. Peu de temps après, notre capitaine se fait plaquer par le centre adverse, au moment où il a voulu se relever il a hurlé. Le match a été interrompu pendant 45 minutes. Une fois notre capitaine évacué on s’est promis de faire ce match pour lui. Le message du coach est passé et bien encré. On a joué avec envie et détermination pour notre capitaine. Ça a payé on a été présent, défensivement, offensivement, et nous voilà et demi. Battre un premier de poule n’est pas donné à tout le monde. On a du respect pour Brignemont, on leur souhaite une bonne continuation pour la saison prochaine.

Les demi-finales

Plateau de Sault – Brens

Finahn – Sainte-Croix-Volvestre

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here